Soutenez Armenews !
POLITIQUE Rubrique

L’alliance de Serge Sarkissian va également occuper des sièges au Parlement


L’alliance d’opposition de l’ancien Président, Serge Sarkissian, a déclaré mercredi qu’elle accepterait elle aussi ses sièges au nouveau Parlement arménien, malgré son refus de reconnaître la victoire du Premier Ministre Nikol Pashinian aux élections législatives du mois dernier.

Selon les résultats officiels des élections, l’alliance Pativ Unem, composée du Parti Républicain (HHK) de M. Sarkissian et du Parti de la Patrie de l’ancien Directeur des Services de Sécurité Nationale, Artur Vanetsian, a terminé en troisième position lors du scrutin du 20 juin, avec 5,2 % des voix.

L’alliance contrôlera sept sièges au Parlement, bien qu’elle n’ait pas réussi à franchir le seuil des 7 % de voix pour entrer à l’Assemblée Nationale, qui compte 107 membres. Elle a bénéficié d’une disposition légale stipulant qu’au moins trois groupes politiques doivent être représentés au Parlement Arménien.

Le parti Contrat Civil de M. Pashinian a remporté 71 sièges au Parlement, les 29 sièges restants étant détenus par le groupe d’opposition Hayastan, dirigé par un autre ex-Président, Robert Kocharian.

Pativ Unem et Hayastan ont tous deux rejeté les résultat des élections, qu’ils estiment frauduleux, demandant à la Cour Constitutionnelle Arménienne de les annuler. La Cour a rejeté leurs recours.

Mardi, l’alliance Hayastan a annoncé qu’elle évitera le boycott permanent du Parlement souhaitée par certains partisans de l’opposition.

Un porte-parole de Pativ Unem, Sos Hakobian, a déclaré à la presse que le groupe politique de Sarkissian occupera également ses sièges au Parlement.

Ces sièges seront attribués aux sept premiers candidats de la liste électorale de Pativ Unem, parmi lesquels M. Vanetsian et l’ancien maire d’Erevan, Taron Markarian. M. Hakobian a déclaré qu’aucun d’entre eux n’avait décidé de se retirer à ce jour.

Sarkissian, qui a dirigé l’Arménie de 2008 à 2018, ne figurait pas parmi les candidats de Pativ Unem, bien qu’il ait occupé le devant de la scène dans sa campagne électorale.

En revanche, M. Kocharian était en tête de la liste électorale de son alliance et visait le poste de Premier Ministre. Il a néanmoins décidé de céder son siège à un autre candidat de la liste.

Les deux alliances d’opposition se sont engagés à maintenir leurs positions intransigeantes à l’égard de l’administration de Pashinian, qu’ils tiennent pour responsable de la défaite de l’Arménie dans la guerre du Haut-Karabagh de l’année dernière.

par ChelseaW le jeudi 22 juillet 2021
© armenews.com 2021



Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200




 
Thèmes abordés