Soutenez Armenews !
AZERBAÏDJAN-ARTSAKH Rubrique
"

Les larmes après la guerre


Dans les zones cédées du Haut-Karabakh, les villageois arméniens comme Martinios ont cinq jours pour faire leurs valises et partir avant l’arrivée des forces azéries. Le quartier où il vit, Kalbajar, a été abandonné par l’Arménie dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu, qui a mis fin à une guerre brutale de six semaines avec l’Azerbaïdjan. La guerre ici a été générationnelle et dans les années 1990, ce sont les Azéris qui ont fui ces villages dans le cadre d’un cessez-le-feu. Martinios lui-même a déménagé ici peu après pour échapper à la persécution contre les Arméniens en Azerbaïdjan. Maintenant que la paix (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés