Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique

Et maintenant ?


Il n’y a que la foi qui sauve. Et il fallait être sûr de son bon droit pour se lancer comme Nikol Pachinian l’a fait dans cette longue marche à travers le pays qui allait aboutir à l’un des plus grands rassemblements que l’Arménie ait connu depuis l’indépendance. Ils partirent à une dizaine et se virent au moins 1000 fois plus nombreux en arrivant place de la République le 17 avril à 18h. Une initiative que son jeune parti, Contrat Civil, a pris seul, et même contre l’avis de ses partenaires de la coalition Yelk ( Lumineuse Arménie et le parti République) qui ne croyaient pas en l’avenir d’une telle (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.