Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique
"

Erdogan, Macron, Sarkissian


Il est aujourd’hui de bon ton de critiquer Erdogan. Il faut dire qu’avec ses 55 000 prisonniers politiques, ses 160 000 fonctionnaires licenciés pour délit d’opinion, ses attaques contre les Kurdes à l’intérieur comme à l’extérieur des frontières de la Turquie, le nouveau sultan n’a rien pour inspirer l’amour. Et on le lui fait de plus en plus ouvertement savoir, notamment dans les médias occidentaux. Tout en s’empressant le plus souvent d’ajouter, avec des mines de « fins stratèges », qu’on « a tout de même besoin de la Turquie ». Et c’est bien dans ce truisme que se situe la mystification, et non dans les (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés