ARMENIE

Revue de la presse arménienne du 26 juillet 2018


Réunion présidée par le Premier ministre sur les préparatifs du 17e Sommet de la Francophonie/ Les medias indiquent que le Premier ministre a présidé une réunion sur les préparatifs du 17e sommet de la Francophonie à Erevan. Les membres du groupe de travail dirigé par le vice-Premier ministre Tigran Avinian ont informé le Premier ministre des travaux en cours visant à assurer la logistique du Sommet. Tigran Avinian a assuré que des solutions pertinentes avaient été apportées aux problèmes techniques et a déclaré que les préparatifs étaient réalisés conformément au calendrier. Le vice-Premier ministre a indiqué que des bénévoles francophones sont mobilisés afin d’accompagner les événements. Nikol Pachinian a souligné l’importance de tenir le Sommet au plus haut niveau : « Nous avons un nombre important d’invités étrangers, les Présidents et Premiers ministres de dizaines de pays arriveront en Arménie. Assurer leur confort et leur sécurité est une tâche très importante pour nous. La bonne organisation et la tenue de cet événement sont une question de la réputation et d’honneur pour notre pays. » a déclaré le Premier ministre. Nikol Pachinian a indiqué que le Sommet de la Francophonie sera le plus grand évènement jamais organisé en Arménie. Selon Tigran Avinian la présence de 350 entreprises des pays de la Francophonie serait attendue au forum économique qui se tiendra en marge du Sommet. La signature des mémorandums de coopération serait prévue lors de ce forum. Le Premier ministre a été informé sur négociation du Pacte « Vivre ensemble » dont l’adoption est prévue durant le Sommet. Les Assises à Erevan de la presse francophone est également prévue. En outre, Tigran Avinian a indiqué que de nombreux journalistes de différents pays ont déjà déposé des demandes d’accréditation pour couvrir le Sommet et les événements connexes. A l’issue de la réunion, le Premier ministre Nikol Pachinian a souligné l’importance du travail coordonné des parties prenantes pour détecter rapidement tous les problèmes possibles et apporter des solutions dans les meilleurs délais. Le quotidien Hraparak rappelle que la visite d’Etat du Président français Emmanuel Macron précèdera le Sommet. Le quotidien indique que la visite d’Etat du Premier ministre canadien Justin Trudeau est également prévue après le Sommet.

Sur la Défense/ Le quotidien Jamanak rend compte des déclarations du Ministre arménien de la Défense David Tonoian selon lesquelles l’Arménie ne permettrait plus à Bakou de monopoliser le droit de déterminer le moment, le lieu et l’ampleur de l’escalade de la situation dans le conflit du Haut Karabakh. Selon Tonoian en cas d’une autre provocation azerbaïdjanaise, l’Arménie pourrait ne pas s’abstenir de recourir à son arsenal pour une controffensive décisive et à grande échelle contre l’adversaire. Selon le quotidien Joghovourd, D. Tonoian ferait allusion au nouvel arsenal fourni par la Russie. Revenant sur la situation à la frontière arméno-azerbaïdjanaise au Nakhitchevan, le Ministre a déclaré que l’Azerbaïdjan ferait des travaux d’ingénierie pour renforcer ses positions. « Cependant, tous ces processus sont sous notre contrôle total », a résumé le ministre. Joghovourd indique que le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a approuvé la déclaration du Ministre de la Défense sur l’utilisation de l’arsenal de l’armée pour une controffensive contre l’adversaire. Le quotidien Haykakan Jamanak indique qu’en commentant le processus de négociations, le Premier ministre Nikol Pachinian a déclaré que la partie arménienne qualifie la participation de Stepanakert aux négociations de très importante : « J’ai déjà dit que je pouvais négocier au nom de l’Arménie, mais pas du Haut Karabakh, puisque celui-ci a son propre leadership » a déclaré le Premier ministre. Nikol Pachinian a confirmé la position de la partie arménienne sur la volonté de poursuivre les négociations et de résoudre le conflit exclusivement par des moyens pacifiques. Pachinian a également souligné que toutes les étapes et les décisions doivent être en phase avec les réalités existantes et en découler. Selon le Premier ministre une solution pacifique au conflit du Haut Karabakh très importante peut être réalisée à condition qu’il y ait un climat approprié. Nikol Pachinian a noté que Bakou avec ses déclarations militaristes et provocations empêche l’établissement d’un tel climat. « Nous déciderons de nos actions en fonction de l’évolution de la situation, si l’Azerbaïdjan révise ses approches et favorise l’établissement d’un climat de paix, nos démarches seront proportionnées. Nos mesures doivent être adéquates, en fonction de la situation stratégique et des intérêts nationaux des deux républiques arméniennes ». Golos Arménii revient sur la déclaration de Bakou selon laquelle « Sur le territoire arménien il y a des installations dont la destruction cesserait toute vie dans ce territoire pour des centaines d’années ». Golos Arménii indique qu’Il s’agit d’un commentaire en réponse à la déclaration du Ministre de la Défense du Haut Karabakh selon laquelle « si nécessaire, une frappe serait faite sur la Centrale hydroélectrique de Mingachevir. Selon le périodique, la déclaration de Bakou concernerait la centrale nucléaire de Metsamor. La presse arménienne rappelle que toute catastrophe à la centrale nucléaire de Metsamor affecterait non seulement l’Arménie, mais aussi les pays de la région : la Turquie, la Géorgie, l’Iran et l’Azerbaïdjan même.

Une autre enquête contre Gagik Khachatrian / Les quotidiens Joghovourd et Haykakan Jamanak indiquent qu’une enquête pénale est lancée concernant la construction du Centre de recherche et de formation de Dilijan de la Banque centrale d’Arménie. Joghovourd avance que le contrat de construction avait été illégalement donné à l’entreprise « Sahakyanshin » dont le propriétaire serait l’ancien ministre des finances et ancien chef du Comité des recettes d’Etat Gagik Khachatrian. Haykakan Jamanak rappelle que la construction de ce complexe avait coûté au budget d’Etat plusieurs dizaines de millions de dollars. Rappelons qu’une enquête contre Gagik Khachatrian est déjà en cours concernant ces poursuites illégales contre l’entreprise « Golden field » (cf. revue du 18 juillet 2018). La presse arménienne lie le nom de Gagik Khacatrian avec un certain nombre de compagnies qui seraient enregistrées sous les noms des membres de sa famille : Ucom, MegaFood, Apeyron, MegaMotors, MegaSport, Chronographe, Galaxy Concern, Yerevan mall, Chimeg, l’usine produisant les chocolats « Mozart » etc. (cf. enquête de hetq.am).

L’interrogatoire du deuxième Président de l’Arménie, Robert Kocharian / Les quotidiens rappellent qu’aujourd’hui aura lieu l’interrogatoire du deuxième Président de l’Arménie, Robert Kocharian, au sujet des événements du 1er mars 2008. Le quotidien Jamanak est sceptique quant aux rumeurs sur une évolution du statut de R. Kocharain de témoin à « accusé ». Le quotidien rappelle que selon la Constitution, R. Kocharain a une immunité et la législation ne prévoit pas de mécanismes pour l’en priver. Rappelons que le deuxième Président a été convoqué en tant que témoin et qu’il aurait voulu que son interrogatoire soit filmé et rendu publique (cf. revue du 11 juillet 2018, revue du 24 juillet 2018).

Le mouvement contre le Catholicos continue/ Le quotidien Hraparak indique que le 28 juillet de nouvelles manifestations seraient tenues contre le Catholicos Garegin II. Selon les sources du quotidien, de nouvelles organisations religieuses se joindraient au mouvement contre le Catholicos ce qui donnerait plus d’ampleur au mouvement « Nouvelle Arménie, nouveau Patriarche ». Rappelons que des actions contre Geregin II sont menées depuis le mois de juin (cf. revues du 15 juin et du 7 juin). Les manifestants avaient même paralysé le travail de la Résidence du Catholicos pour deux jours (cf. revue du 07 au 09 juillet, revue du 11 juillet 2018) et avaient bloqué son véhicule provoquant l’inquiétude de l’Ombudsman concernant les actions du mouvement « Nouvelle Arménie, nouveau Patriarche » (cf. revue du 17 juillet 2018) à la suite desquelles le prêtre dirigeant le mouvement « Nouvelle Arménie, nouveau Patriarche » a été destitué (cf. revue du 18 juillet 2018).

Rédaction : Lena Gyulkhasyan

Attachée de presse et de communication

Ambassade de France en Arménie

par Stéphane le mercredi 1er août 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés