Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique
"

Une histoire de fous


On a les feux d’artifice qu’on peut, ou, par ces temps troublés, qu’on subit. Celui de la France, le 14 juillet, a porté les couleurs de la tristesse et du deuil, avec le terrible attentat islamiste de Nice. Quant à celui qu’on attendait de l’Arménie pour les 25 ans de son indépendance, il a d’ores et déjà du plomb dans l’aile. L’attaque du 17 juillet contre une caserne de la police d’Erevan a en effet cassé l’ambiance en jetant un éclairage cru sur l’envers du décor de l’État arménien, à la veille d’un anniversaire qu’il souhaitait sans doute plus festif. Résultat : le spectacle ainsi mis en lumière n’a rien (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés