Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique
"

Ragip Zarakolu, une liberté en suspens


« Parev tsez,... shalom,... kalimera,...bonjour ! Je suis très content de me trouver ici, entre amis, Je me sens à présent moi-même plus libre ». Le petit homme au beau visage de sage qui salue mercredi 12 décembre l’assistance à la tribune de l’amphi de l’école pratique des hautes études en sciences sociales s’appelle Ragip Zarakolu. Il est turc, fondateur de l’association locale des droits de l’homme. Et il revient de loin. Il y a encore quelques mois, cet éditeur d’Istanbul croupissait dans une prison de haute sécurité pour soutien à une « organisation terroriste », le KCK, considérée par son gouvernement (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.