FRANCE Rubrique

Communiqué de la FRA Dachnaktsoutioun


Le Comité Central de la FRA Dachnaktsoutioun pour l’Europe occidentale souligne la nécessité de poursuivre et d’amplifier avec détermination la mise en place en Arménie, d’un Gouvernement authentiquement libre et indépendant de toutes influences, conformément aux principes fondateurs qui n’ont jamais cessé d’animer son action depuis près de 130 ans et de ceux qui ont présidé à la révolution du printemps 2018.

Sous l’impulsion de l’élection de Nikol Pashynian, le Gouvernement arménien a mis en place une action résolue contre la corruption sous toutes ses formes, qu’elle soit d’ordre économique et électorale. C’est sur ce fondement que la FRA Dachnaktsoutioun s’est engagée dans la coalition gouvernementale et œuvre activement à sa réussite avec deux ministres (économie et agriculture) et deux gouverneurs.

Elle accueille avec enthousiasme les opérations en cours contre les oligarques a fortiori lorsque des collusions avec le pouvoir ont été constatées. Chaque oligarque a prospéré sur un système politique vérolé qui autorisait la spoliation par une infime minorité de la richesse créée par la quasi intégralité du peuple arménien. La liberté et l’indépendance supposent, en outre, l’impartialité. C’est à ce titre que la FRA Dachnaktsoutioun souhaite d’une part qu’aucun oligarque ne soit épargné et que d’autre part les procédures en cours visant à faire toute la lumière sur les fraudes électorales puissent être étendues à l’ensemble des échéances électorales nationales depuis l’avènement de la 3èmeRépublique d’Arménie.

La volonté de mettre un terme définitif au système oligarchique alimenté par la corruption qui existe depuis la chute du mur suppose de faire preuve de la même ténacité contre les opposants politiques du chef du Gouvernement qu’à l’encontre de ses amis ou de ses alliés. La FRA Dachnaktsoutioun assume résolument ce positionnement, et c’est d’ailleurs ce qu’elle attend du Gouvernement arménien conformément aux promesses qu’il a faites aux révolutionnaires de le place de la République.

Dans ce contexte, la FRA Dachnaktsoutioun a appelé à étendre les investigations pour renversement de l’ordre constitutionnel arménien aux échéances présidentielles de 1996 caractérisées par des fraudes très largement reconnues mises en œuvre par Levon Ter Petrossian.

En outre, s’agissant des échéances de 2008, la FRA Dachnaktsoutioun rappelle que si des opérations juridiques avaient lieu aujourd’hui, elle serait fondée à se porter « partie civile » puisqu’elle présentait un candidat lors de ces élections et s’est opposée avec la plus grande fermeté à l’usage de la force contre les manifestants du 1ermars.

Paris, le 30 Juillet 2018

par Stéphane le lundi 30 juillet 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés