EDITORIAL

Le nouveau visage d’Armenews


Ce n’est pas encore une révolution. Mais c’est déjà une belle évolution. Le nouveau site d’armenews, plusieurs fois annoncé, est enfin devenu réalité. Cette nouvelle mouture se démarque essentiellement de l’ancienne par la forme. Il y a tout d’abord ce qui saute aux yeux : une maquette plus claire, aérée, structurée, organisée en rubriques. Elle vise à faciliter la lecture et permettre ainsi une meilleure appréhension de l’actualité. Mais ce n’est pas tout. Plus invisible, mais non moins important, armenews dispose désormais d’un serveur qui lui est dédié, ultra-puissant. Cette machine devrait offrir une plus grande vitesse de navigation et éviter, en principe, les ralentissements au moment des pics de fréquentation. Elle ouvre également le champ des possibles, dans le domaine audiovisuel. Autre nouveauté : le système d’abonnement, ultra-sécurisé. Avec un double dispositif de validation, pas SMS et par mail. Gageons qu’il lèvera, du moins l’espérons-nous, les dernières réserves de ceux qui n’ont pas encore sauté le pas du « payant ». Car - faut-il le rappeler ?-, armenews ne vit que grâce au soutien de ses lecteurs, lesquels n’auront plus aucune excuse pour ne pas s’abonner. Cette valeur ajoutée dans le domaine de la sécurité est moins anodine qu’il n’y parait. Elle crée en effet la condition d’un vrai bon en avant d’armenews en terme de moyens et par conséquent de professionnalisme. Beaucoup d’ingrédients sont donc réunis, pour qu’une fois la période de rodage passée, les inévitables dysfonctionnements réparés et l’ensemble de ses rubriques et fonctions réintégrées (dans les prochaines semaines), armenews.com soit plus que jamais, grâce au dévouement de ses rédacteurs et à la fidélité de ses lecteurs, le grand site d’information dont la communauté a besoin.
En juin dernier, Nouvelles d’Arménie Magazine a fêté ses 25 ans. Mais un anniversaire peut en cacher un autre, en l’occurrence celui des 18 ans d’armenews.com. Soit l’âge de la majorité. Gageons qu’il soit aussi celui d’un nouvel élan.
Cette entreprise de presse (papier+digital) quasiment unique dans l’arménosphère est née dans la foulée de l’accession de l’Arménie à l’indépendance et à son ouverture à la démocratie au début des années 90. Depuis cette période, l’attelage NAM et armenews, ne ménagent aucun effort pour atteindre l’objectif inititial : faire vivre un média professionnel libre, indépendant et ouvert au pluralisme, au débat. Il s’agit d’une ambition arménienne, bien sûr. Mais aussi d’un engagement citoyen, car la France est riche de sa part arménienne et a intérêt à son rayonnement, comme l’ont souligné nos quatre derniers présidents de la République. Ainsi entendons-nous continuer à apporter, avec plus de détermination que jamais, notre quote-part aux avancées démocratiques, qu’elles se produisent ici ou en Arménie, a fortiori à la lumière des récents événements. En nous souvenant de ce qu’on pouvait lire sous la plume d’Albert Camus, dans le numéro de « Combat » du 31 août 1944, « Notre désir, d’autant plus profond qu’il était souvent muet, était de libérer les journaux de l’argent et de leur donner un ton et une vérité qui mettent le public à la hauteur de ce qu’il y a de meilleurs en lui. Nous pensions alors qu’un pays vaut souvent ce que vaut sa presse. » Faisons donc en sorte, en lui en donnant les moyens, que notre presse soit au niveau de ce que nous voulons pour l’Arménie.
Ara Toranian

par le vendredi 27 juillet 2018
© armenews.com 2019


 

PHOTO : MAX SIVASLIAN



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...