CINEMA

Sipan Mouradian, danseur enivrant dans « Contes de juillet »


Guillaume Brac, jeune réalisateur plein de promesses, signe, avec des élèves du Conservatoire d’art dramatique de Paris, un diptyque sur l’été et ses amours passagères. Ses « Contes de juillet » sont en salles depuis mercredi, et Sipan Mouradian y campe le rôle d’un pompier alors que les festivités du 14 juillet battent leur plein et qu’une étudiante norvégienne se trouve successivement aux prises avec trois hommes. Des marivaudages estivaux, qui donne l’occasion à Sipan Mouradian de performer dans une magnifique scène de danse, la plus belle du film.

Le réalisateur explique : « Nous avons tourné cette scène de soirée en une seule nuit, après l’avoir répétée la veille, alors qu’elle représente presque quinze minutes de film ! ».Ajoutant à propos du jeune comédien, actuellement en Arménie pour son projet de théâtre itinérant : « Je savais également que Sipan, qui joue le pompier, avait un rapport fort à la danse, et que c’était lui, au sein du groupe, qui pouvait le mieux incarner une fonction, une profession, jouer autre chose qu’un étudiant. J’avais envie de filmer la rencontre entre deux mondes, avec ce qu’elle peut avoir de beau, de réjouissant – l’ouverture, la curiosité réciproque, tout un symbole un soir de 14 Juillet - mais aussi de plus malaisant, quand l’alcool aidant, ces jeunes bourgeois forcent la main à Sipan, lui intiment presque l’ordre de danser pour eux, en dépit de ses réticences. Une forme de violence de classe. J’ai été très impressionné par la façon dont les comédiens ont écrit la scène sur le plateau, au fil des prises. »

Contes de juillet - Un film français de Guillaume Brac - 1h10
Avec Milena Csergo, Lucie Grunstein, Hanne Mathisen Haga, Andrea Romano, Sipan Mouradian, etc.

par Claire le dimanche 29 juillet 2018
© armenews.com 2018


 

Claire Barbuti



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés