Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique
"

Massacre et passions tristes


Le magazine Time a élu 2 020 pire année de l’Histoire. L’Arménie en a connues pour sa part de bien plus tragiques. Il n’empêche qu’une nouvelle fois ce pays compte ses morts. Au moins trois mille à l’issue de la guerre. Ils avaient pour la plupart entre 18 et 20 ans. Leur destin a basculé le 27 septembre, lorsque, du jour au lendemain, ils ont été envoyés au front. Ou plutôt à l’abattoir.
Car on le sait aujourd’hui : ces gamins sur lesquels on a collé un uniforme n’avaient pas les moyens de riposter. Ni même de se défendre. Déclenchée par des pluies de missiles tombées du ciel, la mort les a foudroyés avant (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés