DEFENSE Rubrique

Un chef militaire évoque la possibilité de frappes aériennes contre l’Azerbaïdjan


L’armée arménienne pourrait « paralyser l’économie azérie » si Bakou provoque de nouvelles hostilités dans la région du Haut-Karabagh, a déclaré mardi un Commandant militaire.
« Cela fait certainement parti de nos plans tactiques », a déclaré le Lieutenant-Général Levon Mnatsakanian lors d’une conférence de presse à Stepanakert. « En général, l’art de la guerre exige des frappes sur ces installations ainsi que des cibles militaires en cas de reprise des hostilités, ce qui nuira à l’économie [de l’ennemi] et ne permettra pas l’approvisionnement approprié des forces armées. »
« Je n’en vois pas encore la nécessité ... (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés