Soutenez Armenews !
REPORTAGE - 16h13 Rubrique
"

A Erevan, le choc et l’accablement : « Ce qui s’est passé est bien pire qu’une simple défaite militaire »


Clap de fin. Sur l’emblématique place de la République de Erevan, l’écran géant qui diffusait à longueur de journée les clips guerriers à la gloire des combattants arméniens au Nagorny Karabakh a été retiré, en catimini et à la va-vite.
Comme s’il fallait ne pas en rajouter à l’immense traumatisme que vivent les Arméniens depuis l’annonce lundi d’un cessez-le-feu consacrant la lourde défaite face à l’Azerbaïdjan.
A la stupeur de la nouvelle, relayée en pleine nuit via Facebook par le Premier ministre Nikol Pachinian, a succédé ces deux derniers jours un mélange d’incompréhension, de désespoir et d’impuissance. (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés