Soutenez Armenews !
COMMUNIQUE Rubrique

Motion de soutien à l’Arménie par la commission permanente d’Ile-de-France


Intervention de Roseline Sarkissian, conseillère régionale groupe Ensemble Ile-de-France, le 15 octobre 2020, à la commission permanente, au nom du groupe Ensemble Ile-de-France, en soutien à l’Arménie et en réponse à la motion de l’exécutif :

« La situation au Haut-Karabagh est dramatique. L’offensive menée par l’Azerbaïdjan depuis quelques semaines, en violation du cessez-le-feu signé en 1994, s’est rapidement transformée en conflit ouvert avec l’Arménie.
Une première attaque azérie, directement sur le sol arménien a malheureusement été rendue officielle hier.
Il faut rappeler qu’entre 1988 et 1994, le conflit avait provoqué la mort de 30 000 personnes et provoqué le départ d’1,2M de réfugiés. La menace d’une escalade rapide du conflit est réelle.
Les informations qui nous parviennent font par ailleurs état d’utilisation d’armes interdites, de violation des traités et de ciblage délibéré des populations civiles par l’Azerbaïdjan.
La reprise des hostilités par un pouvoir soutenu par Erdogan ne peut de fait rester insensible.
Notre Région doit prendre des initiatives, de par l’ampleur du conflit mais aussi en raison des liens particuliers qui unissent les Franciliens et les Arméniens : des liens de culture, d’histoire, des liens de mémoire. Des liens institutionnels aussi puisque nous avions signé un accord de coopération en 2011.

Notre responsabilité est d’abord d’appeler à l’arrêt immédiat de l’offensive et des combats et au retour du dialogue entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie dans le cadre du Groupe de Minsk. L’offensive azérie, préparée visiblement depuis des mois, est intolérable. On ne doit pas pour autant la laisser se transformer en conflit armé généralisé.

Notre responsabilité c’est aussi de prêter assistance au peuple arménien, victime en 1915 d’un génocide et dont les autorités assaillantes nient de façon scandaleuse encore l’existence aujourd’hui.

Notre devoir c’est également d’entendre la demande de reconnaissance d’un peuple à disposer de lui-même.

Notre rôle enfin est d’appuyer les initiatives humanitaires et d’utiliser pour cela nos compétences en matière de coopération décentralisée.

Nous voterons bien entendu ce projet de motion et appuieront les démarches que vous avez annoncées ».

par Claire le samedi 17 octobre 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés