BAKOU

Certains quartiers de Bakou sont régulièrement plongés dans le noir suite à des pannes du réseau électrique


Depuis la grande panne générale d’électricité le 3 juillet qui a frappé l’Azerbaïdjan suite à une avarie sur la centrale hydroélectrique de Minguetchour, Bakou et nombre de villes souffrent encore de larges coupures d’électricité. Mais étonnamment, c’est Bakou la capitale qui est le plus affectée par ces coupures, la plongeant régulièrement dans le noir. La dernière coupure en date survint le 21 juillet vers minuit lorsque cinq quartiers de Bakou -Khatay, Nizami, Saboundji, Khazar et Sourakhan- furent plongés dans le noir. L’Azerbaïdjan qui dépense plusieurs milliards de dollars par an pour se surarmer (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés