JUSTICE

Seyran Ohanian refute les accusations de coup d’État


L’ancien ministre de la Défense, Seyran Ohanian, a nié hier avec colère les accusations de coup d’Etat retenues contre lui dans le cadre d’une enquête pénale sur les troubles qui ont suivi les élections en 2008 en Arménie.
Ohanian a également déploré les mêmes accusations de « renversement de l’ordre constitutionnel » qui ont été lancées à l’encontre de deux autres généraux de l’armée à la retraite, Mikael Harutiunian et Yuri Khachaturov, ainsi que de l’ancien président Robert Kotcharian.
Le Service spécial d’enquête arménien (SIS) affirme que les quatre hommes ont utilisé illégalement les forces armées contre des (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés