Soutenez Armenews !
PARIS Rubrique
"

Lecture musicale d’Annie Romand sur le parvis du Mémorial de la Shoah


En 2014, Anny Romand, actrice, écrivaine et traductrice, découvre un carnet, rédigé en arménien, français et grec par sa grand-mère, rescapée du génocide des Arméniens. Ce témoignage retrace sur le vif la marche en 1915 d’un groupe de femmes et d’enfants arméniens sur les routes d’Anatolie vers le désert et la mort.
Dans Ma grand’mère d’Arménie (éd. Michel de Maule, 2015), Anny Romand alterne avec brio des extraits de ce manuscrit et ses propres souvenirs d’enfance, lorsque sa grand-mère lui raconta la tragédie. Deux voix et plusieurs temporalités s’entremêlent ainsi, aboutissant à un récit intime de (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés