JUSTICE Rubrique

Un tribunal arménien a délivré un mandat d’arrêt contre le frère de l’ancien Président


Un tribunal arménien a émis un mandat d’arrêt contre le frère de l’ancien Président Serge Sarkissian, Levon, qui est poursuivi pour enrichissement illégal.

Sarkissian et ses deux enfants ont fait l’objet d’une enquête après la découverte de près de 7 millions de dollars leur appartenant, dans une banque arménienne.

Le 29 juin, le Comité des Recettes d’État (CRE) a entamé une procédure pénale contre eux, après avoir annoncé qu’une entreprise liée à Levon Sarkissian avait été condamnée à une amende de 800 millions de drams (1,7 million de dollars) pour évasion fiscale.

Le CRE a indiqué que ses enquêteurs avaient trouvé des documents montrant que Levon Sarkissian, ainsi que son fils Narek et sa fille Ani avaient déposé un total de 6,8 millions de dollars dans une banque - restée anonyme - en 2017. Le CRE a ajouté que le frère cadet de l’ancien Président et Ani Sarkissian ont omis de divulguer ces sommes à un organisme de lutte contre la corruption, alors que Narek n’a déposé aucune déclaration de revenus.

Selon la loi arménienne, de telles déclarations sont obligatoires pour les hauts fonctionnaires d’État et les membres de leur famille. Cette exigence légale s’applique ainsi à Levon Sarkissian car il a longtemps travaillé comme Ambassadeur Général au Ministère des Affaires Étrangères.

Levon Sarkissian et sa fille Ani sont poursuivis en vertu des articles du Code Pénal sur la « participation illégale à des activités entrepreneuriales » et « falsification officielle », tandis que Narek est uniquement accusé d’avoir participé illégalement à une activité entrepreneuriale.

« Le 6 juillet, le Service d’Enquête Spécial (SES) a demandé au tribunal d’arrêter Levon Sarkissian par précaution et le tribunal a accédé à cette demande le jour même. Levon et Ani Sarkissian sont actuellement recherchés. Ani et Narek Sarkissian, eux, font l’objet d’une interdiction de sortie du territoire. « L’enquête est en cours », peut-on lire dans la déclaration du SES.

Plus tôt cette semaine, les forces de l’ordre arméniennes ont nommé deux fils d’Alexandre Sarkissian, l’autre frère de l’ancien Président, Hayk et Narek, dans des enquêtes criminelles distinctes sur une tentative de meurtre, vol et possession illégale d’armes et de drogues. Narek Sarkissian a été placé sur la liste des personnes recherchées par la police, tandis que Hayk a été libéré après un interrogatoire en attendant la suite de l’enquête.

Ces poursuites ont été décidées à la suite d’une perquisition effectuée dans l’appartement d’Alexandre Sarkissian à Erevan, mieux connu du public sous le nom de « Sashik ».

Une vidéo de la perquisition effectuée dans l’appartement d’Alexandre Sarkissian par le Service National de Securité (SNS) le 5 juillet a montré de grosses sommes d’argent, des montres et des objets d’art, de nombreuses pièces d’or et des bijoux trouvés dans le logement. Le SNS a déclaré que la légalité de ces articles sera vérifiée dans le cadre d’une enquête criminelle.

Vendredi, le Premier Ministre arménien Nikol Pachinian a nié la nature « politique » des différentes enquêtes criminelles à l’encontre des membres de la famille Sarkissian, affirmant qu’ils sont poursuivis pour des motifs judiciaires. Pashinian a déclaré vouloir mener une répression contre la corruption lors de son élection le 8 mai.

par Ara Toranian le lundi 9 juillet 2018
© armenews.com 2019


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...