Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique

L’Arménie affirme que les tentatives de la Turquie de déstabiliser la région ne seront pas tolérées


« La position de la Turquie à la lumière de la récente escalade à la frontière arméno-azerbaïdjanaise est le reflet des politiques destructrices et déstabilisatrices du pays, dont nous avons été témoins et dont nous continuons d’être témoins en Méditerranée orientale, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient » a déclaré le Ministre arménien des affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan dans une interview lors du programme Herankar sur Shant TV.

Selon lui, les actions de la Turquie après le 12 juillet visaient à exporter cette politique déstabilisatrice vers le Caucase du Sud, ce qui est inacceptable, et nous y résistons par tous les moyens et continuerons de résister, car toute tentative de déstabilisation du Caucase du Sud par un voisin de la région serait inacceptable pour nous.

S’exprimant à propos des déclarations venant de l’Azerbaïdjan, le ministre des Affaires étrangères a déclaré : « Ce que nous entendons de Bakou n’est pas très impressionnant, car il est devenu plus qu’évident après le 12 juillet que le langage des menaces, la méthode des menaces à la fois dans les actions et dans la rhétorique n’affectent pas l’Arménie ou l’Artsakh. »

« Ceci est rejeté à tous égards, et une telle rhétorique ne fait pas honneur à toute notre région. C’est inacceptable et non constructif. Le langage de la menace ne fonctionne pas, il est plus que clairement rejeté. Telle est notre position depuis deux ans, et n’a cessé de s’exprimer dans le domaine politique, dans le domaine diplomatique, cela s’est exprimé depuis le 12 juillet », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Zohrab Mnatsakanyan a déclaré que la décision de l’Arménie d’exclure les inspecteurs turcs de son territoire était « une réponse proportionnée aux mesures prises aujourd’hui par la Turquie et l’Azerbaïdjan », qui ont lancé et organisent des exercices militaires conjoints à un moment où toutes les ressources, tant de la communauté internationale que de les coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE sont investis dans le renforcement de la désescalade.

Le 29 juillet, la Mission permanente de la République d’Arménie auprès de l’OSCE a diffusé une Note Verbale informant les États participants de l’OSCE et les États parties au Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe que la République d’Arménie suspendrait les inspections militaires de la République de Turquie et des inspecteurs venus de Turquie en vertu du traité FCE et du Document de Vienne sur le territoire de la République d’Arménie.

Selon le ministre Zohrab Mnatsakanyan, ces inspections militaires contiennent un outil très essentiel.

« C’est un outil pour bâtir une confiance mutuelle ; c’est un outil pour l’égalité des intérêts de sécurité, le respect mutuel. Ce que fait la Turquie, bien sûr, ne montre pas un tel respect mutuel, c’était une réponse proportionnée de l’Arménie », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

Il a réaffirmé qu’il s’agissait d’une réponse aux exercices militaires turco-azerbaïdjanais.

par Stéphane le dimanche 2 août 2020
© armenews.com 2020