MARSEILLE

Noël en la Cathédrale Apostolique des Saints Traducteurs


La Sainte Messe de veille de Noël a été célébrée ce samedi 5 janvier par le Père Aram Ghazaryan en la Cathédrale Apostolique Arménienne des Saints Traducteurs de Marseille.
<span class="caps">JPEG</span> - 88.9 ko
Les très nombreux fidèles ont assisté à la cérémonie en communiant et c’est avec beaucoup de ferveur qu’ils ont partagé les vœux de « Sourp Dzenount ».
Après ces moments de recueillements et de partages emplis d’émotions, les familles accompagnées de leurs enfants ont traversé la cour de la Cathédrale pour gagner le Centre Culturel Sahak - Mesrop où l’arbre de Noël des enfants était organisé par l’ École Khatchadour Abovian.
<span class="caps">JPEG</span> - 112.3 ko
L’effervescence et la joie des petits et des plus grands retentissaient dans la grande Salle Ardzrouni & Elise Tcherpachian bienfaiteurs et mécènes de la communauté arménienne de Marseille. De nombreux projets et réalisations ont vus le jour grâce à leur générosité. Aujourd’hui encore les familles de leurs petits-enfants perpétuent cet héritage.
<span class="caps">JPEG</span> - 148.6 ko
LES ENFANTS AUUR DE LATE
C’est bien connu que le Père Noël est une ordure comme l’affirme l’équipe du Splendide, mais il ne fait aucun doute que notre Tzemer Babig est plutôt bienveillant et « classieux » selon l’expression favorite de Serge Gainsbourg.
Pour rien au monde il ne manquerait son rendez-vous avec nos petites têtes brunes d’enfants arméniens aux quatre coins du monde sur les cinq continents.
Nullement impressionné par les obstacles des gilets jaunes, l’homme à la robe rouge et à la longue barbe blanche est venu pour gâter et couvrir de cadeaux tous les élèves de l’Ecole hebdomadaire Khatchadour Abovian présidée par Karen Khurshudyan .
<span class="caps">JPEG</span> - 138.8 ko
Après le discours de bienvenue du Président qui a remercié toute l’équipe pédagogique de l’école composée de Brigitte Artin, Hayarpi Manucharryan, Narine Manukyan, Tatevik Harutyunyan, Galina Kureghyan, Gayané Ghazaryan et Gohar Sokhikyan qui accomplit un travail remarquable pour transmettre et enseigner le français et l’arménien, l’instruction civique, le chant , la danse et le catéchisme.
<span class="caps">JPEG</span> - 134.6 ko
Aujourd’hui 140 élèves âgés de 6 à 13 ans assistent à cet enseignement hebdomadaire de l’école Khatchadour Abovian .
Ils n’étaient que 8 élèves en 2015 .
Ce succès communautaire est aussi le fruit du Conseil d’administration de l’école.
Nous citerons Mesdames et Messieurs Dirhan Garabedian, Alain Boyadjian, Karen Ayunts, Eliane Garguilo Kazandjian, Anahit Vardanyan, Elisabeth Garabedian, Zaruhi Zatikian, Nver Mirzoyanet, Lévon Karapetyan qui déploient toute leur énergie et leur conviction pour assurer la pérennité du projet.
Un spectacle de magie était offert à l’assistance avant la venue de Tzemer Babig et la distribution des cadeaux à tous les enfants devant le grand sapin de Noël. Les petits yeux des enfants scintillaient de bonheur et d’émerveillement.
Les enfants et les enseignants ont chanté en chœur plusieurs chansons de Noël pour le plus grand plaisir des parents.
<span class="caps">JPEG</span> - 231.9 ko
A l’origine de cette tradition, Tzemer Babig rendait visite aux petits, aux grands et en lieu et place des présents il transmettait les 7 valeurs de la vie :
Respect mutuel, Paix, Honnêteté, Sagesse, Amour du travail, Humilité et Gratitude.
Et aujourd’hui ce sont nos enseignants qui transmettent ces valeurs à nos enfants.
L’école Khatchadour Abovian en est un exemple de réussite.

Chenorhavor Nor Dari yev Sourp Dzenount !

Alain Sarkissian
Reportage photo Luiza Gragati

par Ara Toranian le dimanche 6 janvier 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés