Soutenez Armenews !
VALENCE Rubrique

La cérémonie d’adieu pour Toros s’est déroulée à l’église arménienne Saint-Sahag de Valence face à un important public


L’église arménienne Saint-Sahag de Valence était pleine ce vendredi 31 juillet à 15 heures pour la cérémonie d’adieu du sculpteur romanais Toros (Toros Rastkélénian, 1934-2020) disparu mercredi à l’âge de 85 ans. Un écran géant dans la cour de l’église permettait également aux personnes restées dehors de suivre la cérémonie en direct. Dans l’église, de nombreuses personnalités avaient tenu à assister à ce dernier hommage à Toros.

Outre les nombreux élus et responsables associatifs, étaient présents Hugues Moutouh le Préfet de la Drôme, Didier Guillaume ancien ministre de l’Agriculture, Emmanuelle Anthoine députée de la Drôme, Gayané Manoukyan vice-consule d’Arménie à Lyon, et Hovhannès Guevorkian, Représentant permanent de la république de l’Artsakh en France. Etaient également présents de très nombreux amis de Toros celui qui aimait ses amis. L’émotion était palpable avec la famille de Toros aux premiers rangs avec Marie son épouse et Yeghsa et Gayané ses filles. Face à eux un grand portrait de Toros au regard d’acier trônant près de l’autel de l’église. Une église où Toros avait réalisé le magnifique autel ainsi que diverses œuvres.
Le père Maldjian a retracé cette vie de Toros, celle d’un artiste exceptionnel et d’un homme chaleureux, autodidacte mais très brillant et bienveillant envers le monde qui l’entourait.

Après la cérémonie, André Hasbanian responsable de l’école franco-arménienne en cours de construction a pris la parole pour lire le message d’Hasmik Tolmadjian l’Ambassadrice d’Arménie en France. Il rappela le courage de Marie, l’épouse de Toros qui fut à ces côtés jusqu’à son dernier souffle. Puis il a évoqué quelques paroles de l’artiste avant de demander au public d’applaudir dans l’enceinte de l’église pour dire merci à l’artiste. Toros repose désormais au cimetière de Romans, ville où il avait installé son atelier depuis plusieurs décennies.

« Sachez que je suis triste de vous quitter tous » auraient été l’une des dernières paroles de Toros. Nous sommes également tristes que tu nous aies quitté Toros, cher ami, Eternel Toros.

Krikor Amirzayan
texte et reportage-photos à Valence (Drôme)

<span class="caps">JPEG</span> - 820.6 ko<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.1 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.2 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.1 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.1 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1.2 Mo<span class="caps">JPEG</span> - 1010.6 ko
<span class="caps">JPEG</span> - 1.1 Mo

par Krikor Amirzayan le samedi 1er août 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés