THEATRE Rubrique

« J’aime Valentine mais bon... » : la comédie mise en scène par Mikaël Chirinian


Crédit photo : Fabrice Robin

Idal a envie de changer le monde, mais bon il a déjà la flemme de changer les draps du lit... Il aimerait bien être heureux, mais bon quand il y réfléchit il se dit qu’il est peut-être trop ambitieux... Il aime Valentine mais bon... l’engagement c’est compliqué quand on ne sait pas ce que ça veut dire. Dans J’aime Valentine mais bon..., on parle tour à tour des pieds, de l’amour, de l’amour avec les pieds, de Je suis Charlie et de chlamydia. Mais aussi de juifs, de goys, et surtout d’identité et de mémoire.

<span class="caps">JPEG</span> - 83.6 ko
Crédit photo : Fabrice Robin

Des thèmes qui ont toujours intéressé le metteur en scène Mikaël Chirinian : on se souvient notamment de sa performance en tant que comédien dans Le Mariage de M. Weissmann qui raconte l’histoire d’un homme qui découvre à l’âge de 70 ans qu’il n’est peut-être pas aussi israélite qu’il l’a toujours pensé. Dans J’aime Valentine mais bon... aussi la judéité a son importance, au cœur de ce trio d’amoureux contrariés par leurs différentes cultures. Une jolie réflexion légère sur la tolérance, sublimée par la mise en scène astucieux et vive de Mikaël Chirinian, aidé par les astucieux décors de Natacha Markoff.

<span class="caps">JPEG</span> - 30.2 ko

A noter que dans ce tout nouveau théâtre, Mikaël Chirinian reprend également sa pièce L’ombre de la baleine, une magnifique quête intime et personnelle de ses origines.

Texte : Claire Barbuti

J’aime Valentine mais bon... , mise en scène par Mikaël Chirinian, écrit par Rudy Milstein, avec Rudy Milstein, Agnès Miguras et Farid Bouzenad
Théâtre Lépic- 1 avenue Junot - 75 018 Paris
Du mercredi au samedi à 21 h - Le dimanche à 16 h

<span class="caps">JPEG</span> - 137.4 ko

par Claire le vendredi 11 janvier 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés