ARMAND SAMMELIAN

Aux négationnistes, révisionnistes et autres porte-cotons de la Turquie stupéfiante de Pierre Loti


Plus d’un siècle que l’ordre fut donné par la dictature Jeune-Turque d’extérminer le peuple arménien .
Plus d’un siècle que la Communauté Internationale (?) , incapable de nommer le Mal par son nom , un GENOCIDE , baisse les yeux devant une Turquie qui se moque de la Vérité .
Et plus d’un siècle que les enfants des réscapés vivent comme une humiliation un négationnisme qui s’obstine à nier l’évidence , fut-elle ignorée par l’illustre dépravé , antisémite et arménophobe , de la marine française .

ALORS QUE LES FAITS PARLENT D’EUX-MEMES :

A commencer par la cinquantaine de télégrammes codés dit “ANDONIAN“ envoyés par TALAAT pacha aux gouverneurs de province , ordonnant l’élimination de tous les arméniens sans exception , où qu’ils se trouvent et quels que soient leurs âges !!!
Ou encore d’innombrables témoignages occulaires confondants , de notes avérées , de rapports documentés , de confessions et de mémoires étayés et concordants , d’ouvrages de référence probants , rédigés par d’éminentes personnalités , diplomatiques , militaires , caritatives , religieuses ..... se trouvant en poste en Turquie en 1915 et qui , toutes , dénoncent les atrocités subies par le peuple arménien , notamment :

- HENRY MORGENTHAU , ambassadeur américain à CONSTANTINOPLE de 1913 à 1916
<BR>- LESLIE DAVIS , consul américain à KHARPOUT de 1913 à 1917
<BR> -Le pasteur allemand JOHANNES LEPSIUS
- L’ambassadeur allemand WANGENHEIM à CONSTANTINOPLE <BR>
- Le général allemand LIMAN VON SANDERS , chef d’état - major de l’armée OTTOMANE pendant TOUTE la 1e GUERRE MONDIALE<BR>
- Monseigneur DOLCI , nonce apostolique du Pape BENOIT XV pour l’empire Ottoman<BR>
- Les centaines de photos prises sur place par le sous-lieutenant Armin WEGNER , infirmier militaire de l’armée allemande . <BR>
- ou le LIVRE BLEU officiel britannique de Lord BRYCE et de l’historien TOYNBEE
- Ou bien l’avertissement lancé le 24 mai 1915 par la FRANCE , la RUSSIE et l’ANGLETERRE , 4 semaines après le début des massacres , intimant aux 3 PACHAS qu’ils auraient à rendre compte personnellement des “Crimes de lèse-humanité “ commis contre les arméniens , formule utilisée pour la première fois dans l’Histoire .<BR>
-Citons aussi “l’hommage à l’Arménie“ organisé , le 16 avril 1916 , à “LA SORBONNE“ sous la présidence de Paul DESCHANEL , Anatole FRANCE clôturant le meeting au cours duquel Paul PAINLEVE le ministre de l’Instruction Publique dira : “les massacres qui ensanglantent le peuple arménien dépassent par leur ampleur et leur cruauté les plus atroces légendes de tous les lieux et de tous les temps“ .
Mais aussi , entre autres :<BR>
- Les déclarations de Kémal ATATURK en personne , lequel a d’abord qualifié les massacres d’arméniens “d’acte honteux“ avant de les poursuivre au Caucase et en Cilicie en 1920 et 1921 . <BR>
- Et encore le“ Firman “ émis en 1917 par HUSSEIN IBN ALI le Chérif de LA MECQUE , Gardien des Lieux Saints , condamnant l’extérmination des arméniens au nom du DJIHAD , comme contraire au CORAN .<BR>
- ou le diplomate norvégien Fridjof NANSEN , prix Nobel de la Paix en 1922 qui dira : “ il semble que pour tout gouvernement ou homme d’état américain ou européen , la Question Arménienne soit résolue , noyée dans le sang de manière préméditée , méthodique et obstinée par les jeunes-turcs “<BR>
- Sans parler du nouveau ministre de l’intérieur turc MUSTAFA ARIF qui , le 13 décembre 1918 , a pu déclarer : “Pendant la guerre , les Jeunes-Turcs ont appliqué , avec une intention criminelle , une loi de déportation qui surpasse les forfaits des brigands les plus sanguinaires . Ils ont décidé d’extérminer les arméniens et ils les ont extérminés“ .<BR>
C’est dire combien le génocide des arméniens ne fait l’objet d’aucune contestation à la fin de la Grande Guerre : une stèle commémorative est d’ailleurs érigée en avril 1919 à CONSTANTINOPLE , à l’initiative du Sultan MEHMET VI , en souvenir des victimes arméniennes de 1915 , en attendant les procès des coupables , procès devenus incontournables devant le scandale international soulevé par les carnages de masse pérpétrés par les jeunes-turcs sur des populations civiles inoffensives ..................<BR>

EN EFFET , <BR>
les procès turco-ottomans tenus à CONSTANTINOPLE à la fin de la Grande Guerre sont d’une importance extrême par la précision et la richesse des preuves collectées outre que c’est la seule et unique fois en 5 siècles que des dirigeants turcs sunnites sont traduits en justice pour avoir organisé des massacres de chrétiens , d’une ampleur sans précédent .<BR>
Rappellons succintement la chronologie des actes :<BR>
- l’armistice de MOUDROS est signé le 30 octobre 1918 entre les turcs et les Alliés .<BR>
- Une commission d’enquête officielle , créée un mois et demi plus tard , le 16 décembre 1918 sur ordonnance impériale , sous la direction d’un homme remarquable “MAZHAR bey“, UN JUSTE , est chargée d’instruire 130 dossiers à travers 62 procédures criminelles dont les chefs d’accusations CARACTERISES à l’encontre des bourreaux JEUNES TURCS sont éloquents <BR> :
- abus contre l’honneur des femmes <BR>
- confiscations de propriétés privéesV
- profits personnels illégaux<BR>
- exécutions de civils sur fausses allégations<BR>
- déportations et travail forcé<BR>
-pillages et massacres de masse<BR>

- Des milliers de documents originaux seront réunis , correspondances simples ou cryptées , courriers secrets , ordres divers codés , missives consulaires , télégrammes chiffrés , photographies , dépositions innombrables comme autant d’éléments accablants que la presse turque relaiera durant 2 ans entre 1919 et 1920 . Outre les journeaux turcs SABAH - ALENDAR - IKDAM - ZAMAN - YENI GAZETE - les minutes de ces procès sont publiées au Journal Officiel turc où les qualifications de “destruction volontaire “ et“ d’annihilation planifiée du peuple arménien“ sont explicitement citées dès 1919 . En Occident , le TIMES de Londres , la GAZETTE DE LAUSANNE , le BOSTON GLOBE , le PETIT PARISIEN , le FIGARO ou l’ HUMANITE les reprendront régulièrement en temps réel et le NEW YORK TIMES publiera près de deux cents articles entre 1915 et 1922 alors que l’Allemagne imposera une censure absolue à sa presse !<BR>

- Sur le plan procédural , la chambre des députés Jeune-Turque , seule instance apte à saisir la “Haute Cour de Justice Ottomane“ pour juger les criminels , étant dissoute , le Sultan choisit le biais de 3 Cours de Justice Militaire . Elles siégeront à CONSTANTINOPLE à travers 8 procès à partir du 8 mars 1919 :<BR>
- un premier procès vise 24 principaux dirigeants unionistes du Comité Central du CUP , le Comité “Union et Progrès“ au pouvoir , les véritables ordonnateurs du génocide .<BR>
- un 2e procès est dirigé contre 36 responsables régionaux .<BR>
- 6 autres procès portent sur les circonstances précises des massacres et des déportations des 6 provinces d’ASIE MINEURE de YOZGAT - TREBIZONDE - BAYBOURT - KHARPOUT - OURFA et ERZINDJAN .<BR>

- Les premières instructions étant achevées par la commission “MAZHAR“, les plus hauts dignitaires unionistes sont donc déférés , à partir du 8 mars 1919 , devant la Cour Martiale de Constantinople et , du 5 juillet 1919 à la fin 1920 , 20 CONDAMNATIONS A MORT sont prononcées à l’encontre des criminels , la plupart par contumace en raison de leur exfiltration par les réseaux jeunes-turcs , 20 condamnations à mort que nul ne conteste alors que 150 autres criminels sont transférés sur l’ile de MALTE par les britanniques dans l’attente d’un procès international ........... qui n’aura jamais lieu..............!<BR>
Car , le 13 janvier 1921 , ces procès seront suspendus par ATATURK avant qu’il n’interrompe définitivement le processus judiciaire en 1922 , ordonne la démolition de la stèle commémorative érigée à CONSTANTINOPLE , instaure un roman national enchanteur , réhabilite les égorgeurs jeunes-turcs , obtienne leur libération et pour couronner le tout , leur confie des rôles majeurs dans la Nouvelle République d’ANKARA en 1923 en guise de récompense : ils seront ministres , conseillers d’état , généraux , magistrats , hauts fonctionnaires ..........<BR>

Certains d’entre eux seront élevés au rang de martyrs de la nation turque : des rues , des avenues , des écoles , des facultés , des parcs , des places et des mausolées , non seulement portent le nom de ces racailles mais font l’objet de recherches universitaires célébrant leur grandeur quand ils ne sont pas l’objet d’une glorification nationale , encore aujourd’hui !!!
Imagine t’on un instant HITLER , HIMMLER , GOEBBELS , HESS , MENGELE et tous les autres salopards célébrés de la sorte en Allemagne jusqu’à aujourd’hui !<BR>
C’est pourquoi , en l’absence de véritable châtiment , à trois exceptions près pendues par la justice ottomane , les arméniens , délaissés et floués à la fois par les turcs et par les Alliés , n’auront d’autre choix que de se substituer à l’autorité judiciaire turque défaillante et APPLIQUER eux-mêmes les sentences de mort laissées sans suite , prononcées par les Cours Martiales Ottomanes .<BR>
Furent ainsi traqués , retrouvés et exécutés par un commando de justiciers arméniens dans le cadre de l’opération “NEMESIS“ :<BR>
- TALAAT pacha , DJEMAL pacha , ENVER pacha , Dr CHAKIR , DJEMAL AZMI , SAID HALIM , AZIZ bey , Dr NAZIM , MEHMET AZNI , <BR>
Tous ces SALAUDS , condamnés à mort par la justice du Sultan , avaient amassé des fortunes considérables , fruit des spoliations des biens arméniens , comptes bancaires , contrats d’assurances , bijoux et numéraires , pensant couler des jours heureux , incognito , sous d’autres cieux , les poches pleines après leurs forfaits .<BR>

La “Commission des Responsabilités des Auteurs de la Guerre “ créée par les Alliés avait pourtant soulevé spécifiquement le cas de l’extérmination des Arméniens pendant la CONFERENCE DE LA PAIX de PARIS en janvier 1919 . Elle avait conclu à l’existence de “crimes commis contre les lois de l’Humanité “ dans son rapport premier daté du 5 mars 1919 .
Qui plus est , le représentant officiel turc DAMAD FERID pacha à la dite Conférence déclarera explicitement en séance plénière “ qu’il s’était produit contre les arméniens sur le territoire ottoman des méfaits qui feront trembler pour toujours la conscience de l’humanité“, tant et si bien que la Conférence de Paris prévoira la création d’un “HAUT TRIBUNAL INTERNATIONAL “ chargé de traduire en justice les criminels Jeunes-Turcs .<BR>

Ce “procès de NUREMBERG“ arménien ne verra jamais le jour malgré une ultime déclaration de WINSTON CHURCHILL : “En 1915 , le gouvernement Jeune-Turc commença et mena à bonne fin une œuvre infâmante : le massacre et la déportation générale des arméniens d’Asie Mineure . La suppression de ce peuple ancien fut aussi complète qu’un tel acte pouvait l’être à une aussi grande échelle“ . <BR>

Si cette machinerie d’anéantissement n’est pas un GENOCIDE , comment qualifier ALORS cette entreprise de destruction systématique et planifiée des deux tiers du peuple arménien , un million et demi de civils innocents , torturés , pillés , assassinés , déportés et relégués dans des camps de concentrations où les quelques survivants étaient achevés parce qu’ils étaient arméniens et chrétiens !<BR>

C’est , en tous cas , l’exacte définition du néologisme “GENOCIDE“ telle que conçue en 1943 par le juriste juif polonais RAPHAEL LEMKIN sur la référence explicite des abominations subies par les arméniens en 1915 , je cite : “ l’élimination intentionnelle et programmée de tout ou partie d’un groupe ethnique ou religieux “ .<BR>
Au reste , dès 1997 ,“ l’Association Internationale des Historiens des Génocides“ adoptait à l’unanimité une résolution formelle affirmant la réalité indiscutable du génocide des arméniens et invitait les démocraties occidentales à le reconnaitre.<BR>
Ce qu’ont fait , devant l’avalanche de preuves , le VATICAN et une TRENTAINE d’états dans le monde , des dizaines de parlements nationaux , régionaux et même municipaux , sans parler de 48 états américains sur 50 ainsi que le Parlement Européen à 3 reprises mais aussi le Parlement Latino-Américain représentant 23 états sud-américains ou encore les PAYS-BAS le 22 fevrier 2018 . <BR>
Il y a encore plus !<BR>
Il y a l’aveu , par le Président de la République Fédérale Allemande JOACHIM GAUCK en 2015 à l’occasion du centenaire , de “l’IMPLICATION du 2e REICH dans le GENOCIDE DES ARMENIENS“ .<BR>

il y a le vôte en 2016 par le BUNDESTAG , le parlement allemand , à l’unanimité moins une voix ( une députée d’origine turque ! ) , de la reconnaissance de la “COMPLICITE ALLEMANDE dans l’EXECUTION du GENOCIDE des ARMENIENS“ en 1915 par les jeunes-turcs .<BR>
Il y a la déclaration d’ANGELA MERCKEL , la chancelière allemande , qui a dit : “le sort des arméniens pendant la 1e guerre mondiale est un exemple de l’histoire des meurtres de masse , des nettoyages éthniques et , oui de “GENOCIDE “ au cours du 20e siècle“ .
Au surplus , et pour en terminer , il y a la preuve des preuves !<BR>
il y a le “CARNET NOIR“ tenu par TALAAT lui-même , écrit DE SA MAIN et conservé secrètement par sa veuve depuis 1920 dans la doublure d’une vieille malle , puis confié en 1982 par sa petite-fille au journaliste et historien nationaliste turc MURAT BARDAKCI qui finira par le publier fin 2008 en fac-similé et qui atteste irrévocablement , région par région , en quelques dizaines de pages manuscrites , le plan de déportation et de liquidation des arméniens qu’il avait lui-même ordonné et qu’il suivait assidûment force chiffres , tableaux , graphiques , cartes , état de démembrement des convois au fil des jours ..........car la BETE tenait un cahier détaillé dans lequel il dénombrera lui-même 972.000 arméniens “manquants“ ou “disparus“ , pour reprendre ses termes choisis !!!<BR>
La BETE tenait personnellement les comptes afin qu’aucun arménien n’en réchappe , y compris dans les camps de concentrations ultimes de RAKKA , DEIR- EZ -ZOR et RAS - EL- AIN où les derniers survivants décharnés ont été achevés sur ses ordres !<BR>
Le ministre des affaires étrangères russe SAZONOV traitera TALAAT de “plus grand scélérat que la terre ait jamais porté“ .<BR>

OUI , LES FAITS PARLENT D’EUX MEMES !<BR>

LA QUESTION N’EST PAS DE SAVOIR SI LE GENOCIDE DES ARMENIENS A EXISTE MAIS POURQUOI LA COMMUNAUTE iNTERNATIONALE NE L’A TOUJOURS PAS SANCTIONNE ALORS QUE , DE SURCROIT , LES COUPABLES ONT ETE JUGES ET CONDAMNES A MORT PAR LA JUSTICE MARTIALE OTTOMANE SUR LE FONDEMENT DE PREUVES IRREFUTABLES CONSIGNES AU JOURNAL OFFICIEL TURC QUIL SUFFIRAIT DE CONSULTER A PREMIERE LECTURE ?! <BR>
Le génocide , puis son déni et enfin son impunité constituent une triple MONSTRUOSITE définitivement impardonnable , une injure à la Vérité , une tache indélébile sur le front vérolé de la Communauté Internationale et particulièrement de la Cour Européenne des Droits de l’Homme depuis 2015 , une insulte aux victimes qu’elles soient grecques , assyro-chaldéennes ou arméniennes , un affront à notre dignité et UN ENCOURAGEMENT A LA RECIDIVE .......<BR>

Il est temps que CESSE cette immunité politique pitoyable garantie par les anglo-américains pour un plat de lentilles , INSOUTENABLE ni moralement ni juridiquement ni historiquement .<BR>

Il est temps que le négationnisme soit enfin lourdement sanctionné contre tous ces courtisans cupides qui font leur miel sur le dos de nos martyrs et ce libidineux “capitaine de vessie“* honoré par la France .<BR>

ARMAND SAMMELIAN<BR>
Le 21 JUIN 2018<BR>
*de Victorien Sardou /rapporté par Christan Gury dans son livre “Lyautey-Charlus“ -éditions Kimé -1998

par Ara Toranian le jeudi 5 juillet 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...