Justice Rubrique

Une société liée au frère de Sarkissian paye une amende pour évasion fiscale


Une société immobilière liée à l’un des frères de l’ancien Président Serge Sarkissian aurait accepté de payer au gouvernement arménien 800 millions de drams (1,7 million de dollars) après avoir été accusé d’évasion fiscale. Le Comité des Recettes d’État (CRE) a annoncé ce paiement une semaine après avoir perquisitionné les bureaux d’Erevan de la société GLG Project. La CRE a d’abord accusé GLG Project d’avoir évité 300 millions de drams de taxes diverses par le biais d’une fraude à la faillite. Dans sa dernière déclaration, l’agence de recouvrement des impôts a déclaré que le « dommage » a été révisé à la hausse à la suite d’enquêtes judiciaires. La somme révisée a déjà été versée à l’Etat. On ne sait toujours pas si GLG Project a admis la fraude fiscale. L’affaire contre l’entreprise a commencé avec la construction d’un immeuble de bureaux dans le centre-ville d’Erevan entre 2013 et 2017. Le CRE affirme que GLG n’a payé que 3,5 millions de drams (7 300 $) de taxes durant la construction. Selon le CRE, un organisme caritatif co-fondé et dirigé par Levon Sarkissian, le plus jeune frère de l’ancien Président, détient de 40% de parts dans GLG. Narek, le fils de Levon Sarkissian, détient 20% du capital de la société. Aucun des deux hommes n’a commenté l’affaire jusqu’à présent. Le 25 juin, la police arménienne a arrêté le deuxième frère de l’ex-Président, Alexandre Sarkissian, soupçonné de possession illégale d’armes. Il a été libéré quelques heures plus tard. Le chef de la police nationale, Valeri Osipian, a déclaré jeudi que les armes saisies à Sarkissian et à ses gardes du corps étaient détenues légalement.

par Spidermian le lundi 2 juillet 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés