Justice

Nouvelle accusation portée contre un maire « violent »


Les forces de l’ordre ont déposé une autre plainte pénale contre le maire assiégé d’une ville arménienne suite à de violentes attaques contre des partisans de l’opposition qui ont protesté contre le dirigeant de longue date du pays, Serge Sarkissian, en avril. Le maire de Masis, Davit Hambardzumian, affilié au parti républicain de Sarkissian (HHK), a été arrêté et inculpé à la fin du mois dernier pour avoir organisé une telle agression à Erevan le 22 avril. L’incident s’est produit quelques heures après que Nikol Pashinian, principal organisateur des manifestations de masse contre le maintien du régime de Sarkissian, ait été arrêté par les forces de sécurité. Des centaines de sympathisants de Pashinian manifestant là-bas ont été attaqués par plusieurs douzaines d’hommes masqués brandissant des bâtons et même des canons électriques. Davit Hambardzumian a nié toute implication dans l’attaque. Un tribunal d’Erevan a refusé de permettre aux enquêteurs de le maintenir en détention préventive avec quatre autres suspects. Ils ont tous été libérés trois jours après leur arrestation. Le Comité d’enquête arménien a déclaré lundi avoir recueilli des “preuves factuelles“ de l’implication du maire de Masis dans un autre incident violent rapporté plus tard le 22 avril. Les habitants de Masis situé dans la province d’Ararat au sud, ont été attaqués par un petit groupe d’individus pour avoir pris part à un rassemblement antigouvernemental. Selon un rapport du comité d’enquête, quatre manifestants ont été grièvement blessés. L’un d’eux a été visé et blessé. L’agence d’application de la loi a affirmé avoir identifié le tireur. Il a dit que le suspect, un résident de Masis, est maintenant en fuite. La déclaration a insisté sur le fait que Davit Hambardzumian faisait aussi partie des assaillants. Il a été formellement accusé de “hooliganisme“ grave dimanche, a-t-il ajouté. S’il est reconnu coupable, le maire risque entre quatre et sept ans de prison. Davit Hambardzumian, 32 ans, a été élu maire en 2016 avec l’aide du HHK. Huit hauts parlementaires représentant l’ancien parti au pouvoir ont demandé sa libération après son arrestation il y a un mois.

par Spidermian le dimanche 1er juillet 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés