AZERBAIDJAN

Des étudiants russophones évincés des écoles en Azerbaïdjan Un manque d’espaces de classe a rouvert un débat en Azerbaïdjan : pourquoi avons-nous encore des écoles en langue russe ?


Ragimat Chubanova, six ans, a commencé l’école cette année dans une langue qu’elle ne comprend pas. Sa mère est d’origine russe, son père est lezghien et la famille parle russe à la maison. Ragimat, dont le diminutif est Rima, « ne parle pas du tout azerbaïdjanais et le comprend à peine », a déclaré sa mère, Marina Chubanova .
Mais quand Marina a essayé d’inscrire Rima dans une école en langue russe dans leur ville natale, Sumgait, elle n’a trouvé aucune place. L’antenne locale du ministère de l’Éducation lui a suggéré de trouver une place dans un cours de langue azerbaïdjanaise et peut-être qu’une place serait (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés