SYRIE

Pour Washington, le processus d’Astana n’a produit qu’une impasse


Washington, 29 nov 2018 (AFP) - Le processus d’Astana, qui réunit la Russie, l’Iran et la Turquie au chevet du conflit syrien, n’a produit qu’une « impasse » sur l’élaboration d’une nouvelle Constitution pour la Syrie, ont déploré jeudi les Etats-Unis qui jugent « vital » d’obtenir une percée d’ici la fin de l’année. Une nouvelle rencontre à Astana, la capitale kazakhe, s’est achevée jeudi sans « progrès tangible » sur la mise en place d’un Comité constitutionnel, a déploré l’envoyé spécial des Nations unies Staffan De Mistura, évoquant une nouvelle « occasion ratée ». Dans un communiqué, le département (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés