ARMENIE Rubrique

Le gouverneur de Syunik promet des élections « sans précédent »


Hunan Poghosian, récemment nommé gouverneur de l’une des provinces les plus touchées par la criminalité en Arménie, a promis d’organiser « des élections sans précédent » à Syunik le mois prochain.

Poghosian a été le premier chef de police adjoint pendant la majeure partie du règne de 10 ans de l’ancien président Serge Sarkissian et a démissionné immédiatement après le changement de gouvernement provoqué par des manifestations pacifiques d’avril à mai.

Nikol Pachinian, le leader des manifestations qui a succédé à Sarkissian au poste de Premier ministre de l’Arménie, a nommé Poghosian gouverneur de Syunik en octobre.

Cette nomination a suscité des critiques de la part de certains militants des droits de l’homme et même de certains partisans de Pachinian, accusant la police de corruption et de violations des droits de l’homme sous le gouvernement précédent.

Pachinian, cependant, a défendu à plusieurs reprises sa décision en alléguant « des tentatives de restauration de la vieille logique oligarchique » dans Syunik. « La région montagneuse frontalière de l’Iran devrait donc être gouvernée par un officier de sécurité dur capable de frapper du poing sur la table et de maintenir l’ordre, de protéger les libertés civiles et de garantir la libre entreprise », a-t-il déclaré lors d’une rencontre à Kapan le 19 octobre.

M. Poghosian, qui contrairement aux autres gouverneurs de province membres de l’équipe politique de Pachinian ne participera pas à une campagne individuelle lors des élections législatives anticipées du 9 décembre, a déclaré que son travail consistait à assurer le bon déroulement des élections dans la province, réputée pour ses violations électorales.

« Il doit y avoir des élections légitimes, transparentes et, à tous égards, sans précédent, dans lesquelles tout électeur éligible aura la possibilité de se rendre aux urnes et de voter pour le parti et le candidat qu’il préfère », a annoncé le gouverneur de Syunik vendredi.

Poghosian a affirmé qu’il n’était pas membre du parti et qu’il n’allait pas le devenir. « Je serai utile ici en veillant au respect de la loi », a-t-il souligné.

par Claire le lundi 12 novembre 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés