JUSTICE

Erevan en contact avec Berlin au sujet de la « mafia arménienne »


Le ministère des Affaires étrangères est en contact avec les organes correspondants à Berlin afin de clarifier la crédibilité des accusations portées par les médias allemands sur les activités de la mafia arménienne en Allemagne, a annoncé hier un vice-ministre à Erevan.

Selon une enquête menée conjointement par Der Spiegel et la société de radio et de télévision MDR, l’Office fédéral de la police criminelle allemand et les départements de la police intérieure mènent une opération secrète visant à rechercher et à arrêter des représentants de la mafia arménienne. Les services de renseignement fédéraux et Europol ont aidé les enquêteurs criminels allemands à mener l’enquête.

Cependant, l’Office fédéral de la police criminelle a recommandé aux enquêteurs de ne pas accepter l’assistance de la mission diplomatique d’Arménie en Allemagne, dans la mesure où ils n’écartent pas les liens entre les « voleurs de loi » et les représentants des structures étatiques arméniennes.

Les auteurs du rapport d’enquête notent également qu’en raison de l’opération à grande échelle appelée FATIL (lutte contre les voleurs en droit) impliquant un certain nombre de services spéciaux, les forces de l’ordre ont établi que des groupes de la mafia arménienne avaient développé et créé un « réseau solide » en Allemagne, mais les suspects n’ont pas pu être arrêtés faute de preuves suffisantes.

Les principaux médias allemands ont indiqué que l’ambassadeur d’Arménie en Allemagne, Ashot Smbatian, avait proposé l’aide officielle d’Erevan à la détection des groupes criminels arméniens. L’office fédéral allemand de police criminelle a toutefois recommandé à ses collègues, dans un rapport secret, de ne pas coopérer avec les autorités arméniennes, évoquant une « fusion possible » entre les autorités arméniennes et des groupes mafieux, selon Der Spiegel.

Toujours selon les médias, les forces de l’ordre allemandes auraient notamment soupçonné le fait que l’ambassadeur, nommé en 2015 par décret du président Serge Sarkissian, avait des liens avec des groupes mafieux, mais aucune preuve à l’appui de ces soupçons n’a été découverte.

Smbatian, qui a également été nommé la semaine dernière au poste d’ambassadeur d’Arménie au Liechtenstein, combine ces nouvelles fonctions à son poste diplomatique actuel. Il a catégoriquement nié les dernières allégations, les qualifiant d’absurdes.

Le vice-ministre arménien des Affaires étrangères, Karen Nazarian, a commenté hier ces informations dans les médias allemands : « Nous avons envoyé une demande. Cela concerne des questions très délicates, en particulier les activités de notre mission diplomatique et la réputation de son chef. Je ne peux pas en dire plus à ce stade. Attendons les résultats. Je ne peux fournir aucune information supplémentaire ».

« Ce sont certaines allégations faites dans les médias. Je ne pense pas que nous devrions prendre des mesures sur la base de reportages des médias », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, M. Nazarian a comparu devant le comité permanent de l’Assemblée nationale arménienne, qui s’occupe également des questions d’intégration européenne. Le président de la commission, Gagik Minasian, lui a demandé de commenter les publications des médias allemands alléguant « les activités de groupes de la mafia arménienne » dans le pays.

« Nous sommes en contact avec les organes allemands correspondants pour clarifier la crédibilité des allégations qui ont été faites dans les médias… Compte tenu de la nature délicate du problème et de son impact potentiel sur le travail de notre mission diplomatique, nous jugeons inapproprié pour l’heure d’en dire plus. Nous fournirons des informations supplémentaires sur la base de résultats probants », a précisé Nazarian.

par Claire le mercredi 7 novembre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés