ARMENIE

Le vice-Premier ministre rejette une plainte pour corruption


Le vice-Premier ministre arménien par intérim, Tigran Avinian, a nié toute action répréhensible après qu’un site internet local a publié un article alléguant son implication possible dans un acte de corruption.

Le 29 octobre, Hetq.am a annoncé que la société créée par Avinian avait obtenu une subvention de 35 000 dollars de la part du Fonds de développement agricole à l’époque où ce dernier occupait déjà le poste de vice-Premier ministre. La publication note en outre que le directeur du Fonds, Gegham Gevorkian, a été nommé ministre de l’Agriculture de l’Arménie en octobre.

Le 1er novembre, le Premier ministre par intérim, Nikol Pachinian, a déclaré aux journalistes qu’il avait ordonné l’examen de l’affaire. « Je tirerai ma propre conclusion sur la base des résultats de cet enquête. J’ai des explications, mais je veux qu’elles démontrent clairement qu’il ne peut y avoir de manifestation de corruption en Arménie », a expliqué le dirigeant populaire, qui s’est engagé à lutter contre la corruption lorsqu’il est arrivé au pouvoir après la vague de manifestations anti-gouvernementales en mai.

S’adressant aux médias en marge d’une exposition vendredi, Avinian a écarté toute possibilité de corruption de sa part, insistant sur le fait que la société de séchage de fruits qu’il a créée en 2011 avait été soumise à un processus de sélection rigoureux, pour la plupart terminé avant même que l’équipe de Pachinian n’arrive au pouvoir.

« Il ne peut y avoir de conflit d’intérêts ici. Notre société a postulé pour ce programme en février. Neuf des dix étapes du processus de sélection étaient terminées avant la Révolution et je n’étais même pas au courant de ce processus. La dixième étape ultime a eu lieu quelques jours après ma nomination au poste de vice-Premier ministre », a expliqué Avinian.

Le ministre de l’Agriculture par intérim, Gegham Grigorian, a également nié tout rôle dans l’octroi de la subvention à la société liée à Avinian. Il a également exclu tout lien entre sa nomination et la décision du Fonds concernant les subventions. « Je travaille dans ce domaine depuis deux ans et j’étais directeur d’un fonds qui est l’une des plus grandes structures du ministère. Avant cela, j’ai travaillé dans le système gouvernemental pendant 10 ans », a-t-il souligné, laissant entendre que sa nomination était une décision fondée sur le mérite.

Dans le même temps, le vice-Premier ministre par intérim Avinian a salué l’enquête ordonnée Pachinian, affirmant qu’elle aiderait les responsables à rester plus vigilants et révélerait également certaines mauvaises pratiques dans le domaine des médias.

« Les mœurs qui existaient dans le domaine politique [avant le changement de pouvoir] étaient également présentes dans le secteur des médias, et je n’exclue pas que la corruption persiste encore dans ce secteur. En général, différentes histoires ont été publiées sur moi, sur différents responsables et j’ai des raisons de penser que certaines de ces histoires ont été commandées », a regretté Avinian, sans donner de noms.

Le scandale sur la société liée à Avinian fait suite à une autre publication affirmant que le vice-Premier ministre, âgé de 29 ans, a fumé de la marijuana à l’intérieur du bâtiment gouvernemental. Le bureau d’Avinian a démenti ces informations et annoncé son intention de poursuivre en justice le média qui aurait publié le reportage pour diffamation.

Vendredi, Avinian a déclaré que les poursuites en diffamation contre les médias ne constitueraient pas « une politique cohérente ». « C’était un cas concret, et j’espère que cela enverra également un message à certains sites Web et médias diffusant de fausses informations selon lesquelles ces activités ne sont pas simplement déraisonnables, mais peuvent également entraîner une responsabilité », a prévenu le haut responsable.

par Claire le lundi 5 novembre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés