DIPLOMATIE

L’Arménie minimise la déclaration d’Istanbul sur le Karabagh


L’Arménie a minimisé l’importance d’une déclaration faisant référence au Haut-Karabagh adoptée par les ministres des Affaires étrangères de Turquie, d’Iran et d’Azerbaïdjan lors de leur réunion à Istanbul plus tôt cette semaine, rappelant que « la co-présidence de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) est le seul organe doté d’un mandat international pour aider à résoudre le conflit. « « C’est dans ce format que les principes du règlement du conflit sont énoncés dans leur ensemble. Un traitement sélectif de ces principes ne contribue en aucune manière aux efforts en vue d’un règlement pacifique », a expliqué mardi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères arménien, Anna Naghdalian. »Les formulations faites en dehors du cadre de la coprésidence du groupe de Minsk et qui le contredisent sont artificielles et n’ont rien à voir avec le règlement du problème", a-t-elle ajouté.

Le conflit du Haut-Karabagh était l’un des points à l’ordre du jour d’une réunion trilatérale des ministres des Affaires étrangères de la Turquie, de l’Iran et de l’Azerbaïdjan qui s’est tenue à Istanbul le 29 octobre.

Dans la déclaration adoptée après la fin des négociations, Mevlut Cavusoglu, Mohammad JavadZarif et Elmar Mammedyarov ont appelé à un règlement pacifique des conflits dans la région « fondé sur le principe de l’intégrité territoriale ». Les trois ministres des Affaires étrangères ont notamment souligné l’importance de la résolution du conflit du Nagorno-Karabagh conformément à ce principe.

par Claire le jeudi 1er novembre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés