SOIREE LITTERAIRE

« Armenia : from history to fiction », avec l’auteur H. Koumrouyan


La librairie Albertine, inaugurée en 2014, se trouve sur la 5e avenue à quelques pas de Central Park et tout près du Metropolitan Museum, à Manhattan (New York).

Elle occupe 2 étages dans ce qui fut l’ancien hôtel particulier Payne Whitney, un très bel immeuble construit entre 1902 et 1906. C’est aussi là que siègent depuis 1952 les services culturels de l’ambassade de France.

Parmi les quelques 14 000 livres, les boiseries somptueuses, les lustres et les fauteuils de la librairie, on retrouve aussi des bustes réalisés par les ateliers du musée du Louvre et représentant de grandes figures des cultures française et américaine dont Voltaire, Benjamin Franklin, George Washington et Descartes.

<span class="caps">JPEG</span> - 51.6 ko

La librairie organise plusieurs évènements littéraires, rendez-vous incontournables des francophiles de la ville et des touristes.

De passage à New York pour assister à l’exposition Armenia au Metropolitan Museum, un brin de serendipity - ce curieux hasard- m’a amené, en compagnie de deux amies, à visiter la librairie. Nous avons fait l’heureuse découverte qu’une soirée littéraire y avait lieu - Armenia : from history to fiction - en compagnie de l’auteur Harry Koumrouyan.

<span class="caps">JPEG</span> - 37.9 ko

M. Koumrouyan a présenté son deuxième roman L’Impératrice des Indes publié aux Éditions de l’Aire. L’Impératrice des Indes est le nom d’un paquebot, qui fait la traversée de l’Angleterre à New York. Parmi les passagers, il y a 3 jeunes, issus de milieux et d’origines très différentes : Gaspar le Genevois, Raffy l’Américain d’origine arménienne et Ali l’Afghan. Ils sont âgés de vingt ans à peine, ils ont quittés leurs familles et larguent les amarres pour aller vers l’aventure.

Son premier roman Un si dangereux silence, publié en 2016 et traduit en arménien, raconte l’histoire de Joseph dont le grand-père s’est réfugié en Suisse après avoir échappé au génocide arménien. Cette famille essaie de prendre distance avec ce passé lourd, avec l’Arménie…

<span class="caps">JPEG</span> - 25.2 ko

Avec son humour, ses anecdotes et son grand talent de conteur, M. Koumrouyan a captivé notre attention et celle de son auditoire, si varié.

Ces deux romans, ce genre de livres qu’on appelle ‘’page turner’’ sont à découvrir !

Chantal Manoukian

par Claire le lundi 29 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés