REVUE DE PRESSE Rubrique

Pourquoi les Philippins travaillant au Moyen-Orient sont-ils tombés amoureux de l’Arménie ? Depuis 2014, le nombre de touristes est passé de 674 à 22 000 et certains sont même restés à Erevan.


Edward Rigor, un Philippin de 29 ans, voyageait dans un minibus avec plusieurs autres touristes en Arménie. Ils avaient passé la matinée à visiter d’anciens monastères.
C’était le printemps, le temps était frais et tout le monde était impatient d’atteindre les montagnes.
Tandis qu’ils se rapprochaient, Rigor baissa la fenêtre et passa la tête dans le vent mordant.
D’autres ont préparé leurs smartphones et se sont tordu le cou, dans l’espoir d’apercevoir leur tout premier aperçu de la neige.
Finalement, au loin, ils le virent : les pentes juste au-dessus de la ville de Tsaghkadzor étaient d’un blanc (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.