ARMENIE

Le parti républicain devrait se présenter aux législatives


Le Parti républicain d’Arménie (HHK), dirigé par l’ancien président de la République Serge Sarkissian, a indiqué vendredi qu’il participerait très certainement aux élections législatives anticipées prévues en décembre.

Un haut responsable du HHK, Vahram Baghdasarian, a affirmé que le parti tiendrait une réunion « dans les prochains jours » pour décider très probablement de finalement se lancer dans la campagne parlementaire.

« Notre objectif est de former un Parlement digne d’une République parlementaire », a-t-il déclaré à la presse. « Nous entrons dans la [nouvelle] Assemblée nationale pour montrer et restaurer notre visage. Nous serons une force d’opposition radicalement constructive."

Baghdasarian a ajouté que, lors de la réunion, il sera décidé également qui figurera en tête de la liste des candidats du HHK en cas de participation aux élections. Il a refusé de préciser si Sarkissian serait tête de liste du parti.

Serge Sarkissian, qui a dirigé l’Arménie de 2008 à 2018, a fait très peu de déclarations en public depuis que des manifestations de masse dirigées par Nikol Pachinian, le Premier ministre actuel du pays, l’ont forcé à démissionner en avril.

Selon certains médias, la liste électorale du HHK serait probablement dirigée par l’ancien ministre de la Défense Vigen Sargsian, un proche de l’ancien président qui a été formé aux États-Unis.

Les dernières élections législatives organisées par l’Arménie en avril 2017 ont été remportées par le HHK. Les observateurs estiment qu’il est désormais trop impopulaire pour se présenter en décembre. Certains d’entre eux disent qu’il ne gagnerait aucun siège au sein du nouveau Parlement.

Plus tôt ce mois-ci, les dirigeants du HHK ont tenté en vain de reporter les élections instantanés à mai ou juin prochain.

Baghdasarian et un autre membre éminent du HHK, Eduard Sharmazanov, ont plaidé contre le boycott des élections lorsqu’ils ont parlé au service arménien de RFE / RL la semaine dernière. Sharmazanov a déclaré que l’ancien parti au pouvoir était désormais la seule véritable force d’opposition de l’Arménie et devait donc être représenté au nouveau parlement.

par Claire le lundi 29 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés