ELECTIONS ANTICIPEES

Des alliés de Serge Sarkissian pensent que le HHK devrait se présenter


De hauts représentants du Parti républicain (HHK), dirigé par l’ancien président Serge Sarkissian, ont déclaré vendredi que le parti devrait participer aux prochaines élections législatives anticipées.

Le HHK, qui conserve la plus grande faction au sein du Parlement arménien actuellement, a, à contrecœur, renoncé à ses objections face aux efforts du Premier ministre Nikol Pachinian d’organiser les élections en décembre, plutôt qu’en mai ou juin prochains. Les observateurs estiment que le parti de Serge Sarkissian est pour l’heure trop impopulaire pour se présenter aux élections.

L’organe exécutif du HHK a discuté de cette question lors d’une réunion tenue jeudi à la fin de la session du parti, présidée par Sarkissian. Il n’a annoncé aucune décision définitive par la suite.

« Nous n’avons pas encore pris de décision », a expliqué vendredi le leader parlementaire du HHK, Vahram Baghdasarian. « Les discussions se poursuivent. »

Baghdasarian a déclaré que lui et la plupart des hauts républicains souhaitaient que leur parti entre dans la campagne parlementaire. « Je pense que la participation [aux élections] est la bonne chose à faire », a-t-il précisé.

Baghdasarian a toutefois averti que la direction du HHK devait évaluer son niveau d’approbation actuel et d’autres « ressources » avant de prendre une décision finale.

Eduard Sharmazanov, porte-parole du HHK et vice-président du Parlement, s’est lui aussi opposé au boycottage de ces élections.

« Il est évident que Pachinian se dirige vers la victoire et personne ne peut en douter, du moins à ce stade », a convenu Sharmazanov. « Et notre État, notre Parlement et notre système d’État ont besoin d’une véritable opposition et non d’une fausse. »

« Nous pensons qu’il faut à la fois une opposition forte et un gouvernement fort », a-t-il mis en avant. « Sinon, nous aurons un nouveau monopole politique et pas de contrepoids sérieux. Nous devons donc participer aux élections pour être ce véritable contrepoids. « Sharmazanov a insisté sur le fait que le HHK, qui a dominé la politique arménienne pendant plus de dix ans, est la seule force véritablement d’opposition du pays depuis l’arrivée au pouvoir de Pachinian en mai. »Tout le monde applaudit Pachinian, ouvertement ou non", a-t-il regretté.

Serge Sarkissian a fait peu d’apparitions et de déclarations publiques depuis que des manifestations de masse menées par Pachinian l’ont forcé à démissionner en avril. On ne sait pas encore s’il soutient la participation de son parti aux élections de décembre et s’il est prêt à figurer en tête de la liste de candidats.

par Claire le lundi 22 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés