IN MEMORIAM

Le Photographe turco-arménien Ara Güler est mort


C’est en fin de journée, le 17 octobre, que nous avons appris le décès de l’immense photographe Ara Güler, dit « L’œil d’Istanbul ». Il avait 90 ans.

Élevé dans un milieu d’artistes, Ara Güler, de son véritable nom Aram Guleryan, commence sa carrière de journaliste en 1950 au journal Yeni Istanbul, alors qu’il est étudiant en économie. Diplômé de l’école arménienne de Getronagan, son rêve fut de devenir réalisateur. En 1958, lorsque Time ouvrit un bureau en Turquie, Güler devient le premier correspondant au Proche-Orient pour ce magazine. il se revendiquait reporter photographe.

Dans les années 1960, il publia pour les magazines les plus célèbres tels Stern, Paris Match ou The Sunday Times.

En 1961, la revue anglaise Photography Annual le désigne comme l’un des sept meilleurs photographes du monde. En 1962, il obtient le prestigieux titre de « Master of Leica » et, en 1979, le premier prix du reportage de l’Association des journalistes turcs. En 1999, il reçoit le titre, en Turquie, de « Photographe du siècle »

Par ses rencontres avec Henri Cartier-Bresson et Marc Riboud, il fut encouragé à rejoindre l’Agence Magnum qu’il quitta quelques années plus tard. Outre Istanbul qu’il aura photographié sous tous les angles, il est aussi l’auteur des portraits de Winston Churchill, Aragon, Chagall, Dalí, Renoir, Picasso, Hitchcock…

Il a plusieurs fois exposé ses œuvres aux Etats Unis, Allemagne, France, Royaume Uni et est co-auteur de plusieurs albums photos, dont un consacré à Picasso qu’il avait interviewé et du livre-album Istanbul sur un texte de Orhan Pamuk.

par Jean Eckian le jeudi 18 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés