Soutenez Armenews !
EDITORIAL Rubrique
"

L’engrenage et la diaspora


Comme on pouvait le prévoir, la polarisation aux extrêmes de la situation politique en Arménie a franchi une nouvelle étape au cours de la dernière semaine de juillet. Le groupe Sasna Tzrer qui occupe le poste de police d’Erebouni, après avoir relâché ses otages, en a pris le 27 juillet quatre autres parmi le personnel médical venu le soigner ! Cette initiative a contredit, jusqu’à ce qu’il les libère cinq jours plus tard, la posture « humaniste » qui avait présidé à la libération de ses premiers prisonniers. Et elle a écorné à nouveau l’image sacrificielle qu’avaient arboré ses membres en ne mettant que leur (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.