ARMENIE

Un allié « toujours respecté » par S. Sarkissian malgré son soutien apporté à Pachinian


Un haut député représentant le parti républicain de Serge Sarkissian (HHK) a déclaré hier que l’ancien président arménien « respectait » sa décision inattendue de faire entendre son soutien au Premier ministre Nikol Pachinian.

Gevorg Kostanian, président de la commission des affaires juridiques du Parlement, a soutenu les efforts de Pachinian pour imposer des élections législatives anticipées en décembre. S’adressant au service arménien de RFE / RL, il a déclaré que le Premier ministre était « honnête dans ses objectifs et ses désirs », et bénéficiait d’un soutien populaire écrasant.

Ces remarques en ont surpris plus d’un, compte tenu du statut de Kostanian de loyaliste de Sarkissian, et de ses critiques antérieures à l’égard de Pachinian. Le parlementaire du HHK avait notamment insisté en mai pour dire que l’ancien journaliste, âgé de 43 ans, était trop inexpérimenté pour gouverner correctement l’Arménie.

Kostanian a affirmé depuis qu’il était convaincu que les actions de Pachinian visaient à améliorer la situation dans le pays. « Ses objectifs, ses principes, sa direction sont honnêtes et, tant qu’ils resteront honnêtes, j’appuierai pleinement le nouveau gouvernement, que je sois dans le pays ou à l’étranger », a-t-il exprimé.

« Serge Sarkissian respecte beaucoup ma décision », a-t-il ajouté. « Il a toujours respecté les décisions de chacun. »

Kostanian, qui a été procureur général d’Arménie de 2013 à 2016, a également insisté sur le fait qu’il ne s’écartait pas de la ligne du HHK, et pour cause : « Je veux juste que vous gardiez une chose à l’esprit : je ne suis pas membre du parti et je ne le serai jamais ».

« En ce qui concerne l’équipe politique de Serge Sarkissian, j’étais et je restais membre de cette équipe », a ajouté l’homme âgé de 41 ans.

Neuf autres députés du HHK ont également rompu les rangs pour approuver les projets politiques de Pachinian la semaine dernière. Cette décision laisse entrevoir de nouvelles défections de la part de la faction parlementaire de l’ancien parti au pouvoir.

Le HHK a perdu le contrôle du Parlement actuel en juin à la suite d’une série de défections. Il détient désormais techniquement 50 sièges au sein de l’Assemblée nationale, qui compte 105 membres.

par Claire le jeudi 18 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés