POLITIQUE Rubrique

Nikol Pachinian rencontre de nouveau les représentants de la FRA « j’ai une haute estime pour l’action et le rôle de la FRA dans notre vie politique contemporaine »


Le Premier ministre Nikol Pashinian a reçu le chef du groupe parlementaire de la FRA, Armen Rustamian, le député Spartak Seyranian membre du Buro mondial de la FRA et le représentant du comité central de la FRA en Arménie Arsène Hampartzoumian.​

Dans son discours, le Premier ministre Pashinian a tenu à préciser que « nous sommes dans une nouvelle phase de discussions et j’en suis heureux. J’attache une grande importance à ce dialogue et je tiens à dire que j’ai une haute estime pour l’action et le rôle de la FRA dans notre vie politique contemporaine. J’espère que nos discussions, les processus et la situation politiques favoriseront la poursuite de notre coopération et, bien entendu, nous sommes prêts à tout faire pour cela. Je suis convaincu que telle est aussi votre conviction.​
Dans cette situation politique, nous devons dialoguer en permanence, discuter les problèmes. Je ne veux pas dire que nous espérons ne pas avoir de problèmes, ce n’est pas une bonne posture dans un pays démocratique. Il faudra juste espérer que tous les problèmes seront discutés, nos positions argumentées, dans un esprit de dialogue en tenant compte de la situation politique du pays et des intérêts de la nation. Je suis heureux que cette réunion ait pu se tenir et je vous suis reconnaissant pour l’état d’esprit positif qui est le vôtre ». ​

Armen Rustamian a déclaré : "Nous vous remercions également M. le Premier ministre. La FRA a des idées et des principes politiques qui ne dépendent pas de la situation politique interne du pays. Nous sommes convaincus que, vu nos défis nationaux et externes, indépendamment de toute situation politique future, nous devons continuer à coopérer les uns avec les autres dans l’intérêt de notre pays, de notre État.​
En ce sens, FRA sera toujours en position de coopération dans l’intérêt de l’Etat. En effet, il est très important à ce stade que nous puissions résoudre tous les problèmes avec un respect mutuel, en écoutant les opinions des uns et des autres, car une coopération saine implique également des discussions sur certaines questions et, pourquoi pas, des débats. Je suis convaincu qu’en fin de compte, nous pouvons parvenir à une solution commune, car notre objectif est effectivement le même. Depuis le début, nous avons soutenu la révolution qui a eu lieu en Arménie et nous avons la conviction que la révolution comporte des étapes qui doivent être franchies.​
La phase de rejet a également été très importante pour nous, ce qui impliquait le refus de toutes les lacunes et les erreurs du passé. Il faudra être en mesure de réorganiser et de procéder rapidement à la phase de construction, vous pouvez compter sur notre soutien total dans ce domaine."​

par Ara Toranian le mercredi 17 octobre 2018
© armenews.com 2019


 

Source : lragir.am



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés