Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique

Un magnat arménien inculpé après son arrestation


Un riche homme d’affaires arménien, qui a bénéficié des relations du gouvernement dans le passé, a été placé en détention provisoire mardi pour des accusations de corruption. Un tribunal d’Erevan a autorisé le Service spécial d’enquête (SIS) à maintenir Samvel Mayrapetian en état d’arrestation pendant deux mois après qu’il ait été officiellement inculpé de « corruption passive ». Un avocat de Mayrapetian a déclaré au service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am) que son client nie les accusations et qu’il fera donc appel de la décision du tribunal. Le SIS a jusqu’ici refusé de publier les détails de l’accusation. On ne sait donc pas qui est accusé ou soupçonné d’accepter un pot-de-vin avec l’aide du magnat.

Samvel Mayrapetian est l’un des principaux promoteurs immobiliers du pays, qui possède également une chaîne de télévision nationale et une concession automobile. Son entreprise a été impliquée dans un réaménagement controversé d’anciens quartiers du centre-ville d’Erevan pendant le règne de 1998-2008 du président Robert Kocharian. Les médias critiquant l’ancien gouvernement depuis des années ont lié le fils aîné de Kocharian, Sedrak, au concessionnaire Toyota appartenant officiellement à Samvel Mayrapetian. Robert Kocharian fait actuellement l’objet d’une enquête pour son rôle dans la rupture meurtrière des manifestations post-électorales à Erevan organisées au cours des dernières semaines de sa présidence, qui a duré une décennie. Le mois dernier, le Service de la sécurité nationale d’Arménie (NSS) a lancé une enquête distincte sur des faits de corruption impliquant l’ex-président.

Le 11 septembre, le directeur du NSS, Artur Vanetsian, a déclaré que les enquêteurs examinaient ce qu’il avait décrit comme des actifs de plusieurs centaines de millions de dollars appartenant à Robert Kotcharian et aux membres de sa famille. Artur Vanetsian a promis deux semaines plus tard que leurs conclusions seraient rendues publiques « bientôt ». Kotcharian a nié s’être enrichi et avoir enrichir sa famille alors qu’il était au pouvoir et a accusé les autorités arméniennes actuelles de lui avoir organisé une « vendetta » politique. Il a seulement admis que ses deux fils sont engagés dans une activité entrepreneuriale.

par Stéphane le samedi 13 octobre 2018
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés