YEREVAN

La Fondation Aznavour dévoile son premier projet, le Centre Aznavour


Le projet a été dévoilé le 11 octobre lors d’une cérémonie en présence du Président de la République française Emmanuel Macron et du Président de la république arménienne Armen Sarkissian ainsi que de nombreuses personnalités du monde politique et de la scène artistique. Au cours de cet événement, les parties signeront une lettre d’intention actant la création de l’Institut Français au sein du centre, qui dispensera notamment des cours ainsi que des diplômes de langue française, reconnus en France.

<span class="caps">JPEG</span> - 89.3 ko

Le Centre Aznavour ouvrira ses portes après une rénovation complète du bâtiment, menée par l’architecte Aris Atamian. Le monument accueillera un musée interactif et technologique centré sur la vie et le parcours de Charles Aznavour, ainsi qu’un centre culturel et éducatif centrés sur trois disciplines : le cinéma, la musique et la langue française.

<span class="caps">PNG</span> - 666.9 ko

Véritable parcours multimédia consacré à la vie et à l’œuvre de Charles Aznavour, le musée du centre proposera une expérience hors du commun. Les visiteurs y découvriront, guidés par la voix de l’artiste, les étapes les plus marquantes de sa vie, depuis l’exode de ses parents jusqu’à sa carrière triomphale. Au fil de leur itinéraire, les visiteurs pourront également s’essayer à la musique en enregistrant leurs propres chansons ou en apprenant les techniques de mixage sous la supervision d’un ingénieur du son.

<span class="caps">JPEG</span> - 80.8 ko

Le Centre Aznavour sera également consacré au savoir et à l’échange. Il accueillera notamment un amphithéâtre de deux cents places destiné à recevoir des master class animées par les plus grands experts du cinéma, du théâtre et de la réalisation, dont plusieurs ont travaillé auparavant avec Charles Aznavour. Des salles de cours dédiées à l’apprentissage de la langue française seront également mises à la disposition des usagers. En plus d’un enseignement classique de la langue française, le centre dispensera des cours basés sur une méthode d’apprentissage du français s’appuyant sur les textes des chansons de Charles Aznavour. Les visiteurs auront également accès à une médiathèque, projet réalisé grâce au soutien de l’Institut Français, mettant à leur disposition une large sélection de plus de cinq mille ouvrages en français, disponible sur des tablettes numériques.
« La France et l’Arménie sont unis par une longue histoire commune, dont la 17e édition du Sommet de la Francophonie, organisée à Erevan cette semaine, est un symbole éclatant. Avec la fondation, Charles Aznavour souhaitait bâtir un pont entre la France et l’Arménie. Il franchissait ainsi un nouveau cap dans son œuvre philanthropique, en s’engageant sur la promotion de la culture, en parallèle de son action sociale. Nous poursuivrons sa mission avec encore plus de vigueur qu’auparavant, en son honneur et à sa mémoire » déclare Kristina Sarkisyan, CEO de la Fondation Aznavour.

Illustre ambassadeur de l’Arménie, Charles Aznavour laisse en effet derrière lui une œuvre philanthropique considérable. L’artiste a durablement marqué les esprits avec la mobilisation qu’il a créée pour les victimes du tragique tremblement de Terre ayant frappé l’Arménie le 7 décembre 1988. L’artiste s’était également engagé dans la lutte contre le cancer et la maladie d’Alzheimer ou, plus récemment, pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre en Haïti.

<span class="caps">JPEG</span> - 107.8 ko

Nicolas Aznavour, co-fondateur de la fondation s’exprime : « C’est évidemment un déchirement pour moi, comme pour l’ensemble des équipes de la fondation, de présenter le projet du Centre Aznavour sans mon père à nos côtés ; mais je suis également profondément reconnaissant de pouvoir perpétuer ainsi ses combats. Je tiens à remercier les nombreuses personnes qui nous ont soutenu au cours des derniers jours, à travers leurs mots et leurs dons ».

Artiste immense, à la fois acteur, auteur-compositeur, interprète et personnalité adorée du public, Charles Aznavour manquera à son public et à la scène. A travers la fondation et ses futurs projets, les valeurs d’amour, de générosité et d’humilité qu’il incarnait continueront de vivre.

par Jean Eckian le vendredi 12 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés