TURQUIE

Washington a « bon espoir » d’obtenir la libération rapide d’un pasteur américain


Washington, 11 oct 2018 (AFP) - Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a dit mercredi avoir « bon espoir » d’obtenir la libération rapide d’un pasteur américain jugé en Turquie et dont le sort est au cœur d’une grave crise diplomatique entre les deux pays alliés.

Une nouvelle audience est prévue vendredi devant un tribunal turc dans le procès d’Andrew Brunson, qui risque jusqu’à 35 ans de prison pour espionnage et activités terroristes, des accusations qu’il rejette en bloc.

« J’ai très bon espoir de voir le pasteur Brunson et sa femme en mesure de rentrer aux Etats-Unis dans pas trop longtemps », a déclaré Mike Pompeo en réponse à une question sur le sujet lors d’une soirée organisée en son honneur par le Jewish Institute for National Security of America, un groupe pro-israélien.

« Le président Trump a mis l’accent là-dessus, l’administration s’est concentrée là-dessus, et nous avons très bon espoir d’avoir une issue positive dans pas trop longtemps », a-t-il ajouté.

Le ton se veut beaucoup plus apaisé que cet été, lorsque Washington a imposé une série de sanctions contre Ankara et menacé de nouvelles mesures punitives si le pasteur n’était pas libéré. Ces sanctions ont provoqué l’effondrement de la livre turque en août et porté à son paroxysme la crise diplomatique entre Etats-Unis et Turquie, pourtant alliés au sein de l’Otan.

Andrew Brunson a été détenu pendant un an et demi puis placé en résidence surveillée. Donald Trump, son vice-président Mike Pence et Mike Pompeo ont fait de sa libération pure et simple une priorité.

par Claire le jeudi 11 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés