ELECTIONS ANTICIPEES

Des députés républicains se rangent du côté de Pachinian


Au moins dix députés représentant le parti républicain (HHK) ont brisé les rangs pour exprimer leur soutien aux efforts du Premier ministre Nikol Pachinian, qui souhaite organiser des élections législatives anticipées en décembre.

Parmi eux, Gevorg Kostanian, président de la commission des affaires juridiques du Parlement, qui a été procureur général de 2013 à 2016.

Kostanian a déclaré lundi que Pachinian était « honnête dans ses objectifs et ses désirs », bénéficiant d’un soutien écrasant de la population et devait par conséquent être capable d’exécuter ses projets politiques.

Neuf autres membres de la faction parlementaire du HHK ont signé hier une déclaration appelant à la dissolution rapide de l’actuelle Assemblée nationale. « Le peuple arménien est aux côtés de ces autorités », a expliqué l’un d’entre eux, Knyaz Hasanov.

La déclaration a également été signée par d’autres parlementaires. Six d’entre eux ont quitté la faction HHK peu de temps après l’arrivée au pouvoir de Pachinian en mai, suite à la vague de manifestations qui a renversé l’ancien gouvernement du pays dirigé par Serge Sarkissian. Ce dernier reste président de HHK.

Le HHK, qui contrôle désormais 50 des 105 sièges du Parlement, est opposé à la tenue des élections en décembre. Pour lui, elles devraient être retardés jusqu’en mai ou juin afin que les forces politiques aient suffisamment de temps pour bien se préparer et pour promulguer des amendements anti-fraude au Code électoral.

En vertu de la Constitution arménienne, le Parlement ne peut être dissous que s’il ne parvient pas à élire, dans un délai de deux semaines, un autre Premier ministre en cas de démission de Pachinian. Pachinian s’est engagé à présenter sa démission ce mois-ci.

Les dirigeants parlementaires du HHK ont jusqu’ici refusé de préciser s’ils répondraient en nommant ou en approuvant un candidat au poste de Premier ministre. Les défections effectives de plus en plus de députés du HHK ont porté un coup supplémentaire à la capacité du parti à saboter les plans de Pachinian.

Le Premier ministre âgé de 43 ans a obtenu lundi le soutien du Parti Arménie prospère (BHK) de l’homme d’affaires Gagik Tsaroukian, qui détient 31 sièges au Parlement. Dans un mémorandum conjoint, Tsaroukian et Pachinian ont affirmé que les nouvelles élections devaient avoir lieu en décembre.

Pourtant, pas plus tard que le 2 octobre, le BHK a aidé le HHK à adopter un projet de loi qui aurait pu compliquer le déroulement du vote. Pachinian a réagit avec fureur à cette action, invitant ses partisans à se rassembler devant le Parlement à Erevan et renvoyant les ministres représentant le parti de Tsaroukian.

Pachinian, qui ne contrôle que quelques sièges dans le Parlement actuel, a intensifié ses pressions en faveur de la tenue de scrutins généraux après que son alliance My Step eut remporté 80% des suffrages aux élections municipales du 23 septembre à Erevan. Les observateurs estiment que son équipe politique pourrait faire de même si les élections ont lieu dans les prochaines semaines. En revanche, le HHK aurait probablement du mal à remporter des sièges dans la prochaine Assemblée nationale.

par Claire le mercredi 10 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés