GRENOBLE

La Parole du prêtre pendent l’office de Requiem pour Charles Aznavour


Les cœurs de nous tous sont remplis de chagrin et de regret. Nous rendons hommage au fils aîné de la nation arménienne, au grand fils de la France, au héros national de la République d’Arménie - Charles Aznavour. Une grandeur qui pendant environ 60 ans a inondé les célèbres scènes du monde, en emportant avec lui les cœurs émus dans les salles les plus prestigieuses. Une grandeur qui était le symbole de la réussite, de la renaissance de son peuple historique. Une grandeur qui avec sa vie, son œuvre et ses actions a multiplié la fierté des Arméniens aux quatre coins du monde. Une grandeur qui, même après sa mort, incite tout le monde à penser, à parler, à chanter sur l’Arménie et les Arméniens. Le Grand Charles Vaghinak était l’identité, le passeport du peuple arménien, l’incarnation de l’image du peuple arménien.
Hier encore, j’avais vingt ans, je gaspillais le temps…
Ces mots ont provoqué, provoquent et provoqueront des émotions fortes dans les cœurs des gens. Mais le Grand Homme à 100% Français et à 100% Arménien n’a pas gaspillé, n’a pas gâché sa vie, mais il a donné du sens à la vie avec ses années vécues, sa philosophie et sa créativité. Sous les sons de ses chansons, nous avons tous 20 ans et la sincérité de sa voix nous fait réfléchir, mesurer et réévaluer nos vies.
Dans presque toutes ses chansons, et elles sont plus que mille, on retrouve une signification très importante, un sens philosophique par rapport à chaque âge, à chaque personnage, à chaque caractère. Des générations entières ont trouvé l’amour sous la mélodie et les paroles de ses chansons, des générations sont tombées amoureuses de ses chansons et ont vécu avec ses chansons.
Qui était cet Arménien de petite taille, qui était ce Français de petite corpulence, qui portait en lui un cœur énorme qui battait sans cesse pour nos deux peuples ? Cet Arménien était l’enfant d’une famille ayant survécu au génocide. Un enfant qui était passé par de nombreuses histoires horribles qui avaient un grand et noble but : ne jamais tomber sous le poids du malheur, ne pas s’incliner, mais se relever renaître comme un phénix et prouver que la vie est plus puissante que la mort et que la vie va toujours remporter et toujours être créative.

Emmenez-moi au bout de la terre
Emmenez-moi au pays des merveilles

Oui, cher Maître, nous vous assurons que vous continuerez, comme avant, à conduire les générations jusqu’au bout de la Terre et que vous guiderez les foules vers le pays des merveilles, avec la force de vos paroles, la grandeur de vos pensées. Vous pousserez les gens à devenir plus honnêtes, plus gentilles, ... plus d’Arméniens.
Aznavour était un grand bienfaiteur et humaniste qui n’a jamais renié ses racines, une cause qu’il proclamait hardiment et courageusement comme son devoir sacré. Un bienfaiteur, qui a employé tous les moyens pour servir sa patrie historique, la renaissance, le bien-être du pays de son cœur. Et le peuple arménien n’oubliera jamais son grand fils et l’a doté d’un titre sacré de héros national de l’Arménie.
C’est le grand chanteur, le grand artiste, le grand patriote et tout simplement le grand homme qui nous a quittés. Je ne veux pas mentionner l’âge d’Aznavour. Il n’a pas d’âge, Aznavour est immortel. Il n’est pas mort et ne mourra jamais, car les légendes ne meurent pas.

Tes printemps fleuriront encore
Tes beaux jours renaîtront encore
Après l’hiver
Après l’enfer
Poussera l’arbre de vie
Pour toi Arménie

Honorable Maître, votre vœux est déjà exaucé et je ne doute pas que votre Arménie, que notre Arménie ne passera plus d’hiver froid, ne vivra plus l’enfer et je suis sûr que grâce à nos générations, l’arbre de la vie s’épanouira toujours dans notre magnifique pays.
Je suis convaincu que notre peuple aura de nouveaux grandeurs, de nouveaux sommets, mais Aznavour, jamais. Cent pour cent Français et cent pour cent Arménien
Grand Maître vous continuerez à remplir toujours les salles de nos âmes et les scènes de nos cœurs par vos merveilleuses chansons.

<span class="caps">JPEG</span> - 28.4 ko

par Stéphane le lundi 8 octobre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés