OBSÈQUES D’AZNAVOUR

Intervention de sa Sainteté Karékine II à l’occasion des obsèques du chanteur


© Claire Barbuti

Chers frères et sœurs qui êtes endeuillés,

La tristesse a envahi l’esprit de chacun d’entre nous, ici présent.

En effet, nous sommes réunis pour dire au revoir à un fils universellement
reconnu de la nation arménienne. A Charles Aznavour. Au célèbre membre du
monde de la chanson et de la culture, à l’un de ceux qui ont reçu la plus haute
distinction de notre pays, celle de « Héros national de la République
d’Arménie ».

Nous l’accompagnons aujourd’hui dans sa marche vers l’éternité, là où les
disciples du Seigneur héritent de la vie éternelle, de la félicité et de la paix de
Dieu.

Celui qui a été paré de multiples talents par notre Seigneur, notre cher Charles
Aznavour, est né et a grandi dans ce beau pays de France. Nourri par son
immense culture, il a hissé son art au niveau de la culture universelle.

Nous pouvons affirmer aujourd’hui avec fierté qu’il a été reconnu et aimé
dans le monde entier car nous avons tous vu les sommets atteints par Charles
Aznavour dans le domaine des arts. Mais ce chemin marqué par la gloire et la
renommé ne fut pas toujours des plus faciles.

Né au sein d’une famille de survivants du Génocide de 1915, ce fils du peuple
arménien a dû surmonter bien des difficultés dans sa vie, affronter toutes les
formes d’adversités pour atteindre ce dessein sacré : servir la culture à travers
la poésie et la chanson. Ses propres paroles témoignent de sa résolution et de
sa confiance en Dieu : « Je remercie Dieu qui m’a permis malgré toutes ces
épreuves de pouvoir rêver et de réaliser ce rêve ».

Tout l’être de Charles Aznavour était habité par son art et par une soif
insatiable de créer. Selon ses propres mots, c’est ainsi qu’il concevait la vie.

Il exprimait toujours ouvertement et sincèrement ses pensées et ses
Sentiments. Il chantait l’amour, les beaux et nobles sentiments, explorant la
beauté et la grandeur enfouies au plus profond des êtres.

Il réussissait à conquérir les gens par sa simplicité et son immédiateté. Il
élevait ses auditeurs par la magie de son chant et de sa musique, à la fois si
particuliers et si prenants, par ses interprétations sans pareil.

Aujourd’hui, le monde entier conserve son image lumineuse et son souvenir, sa
voix envoûtante, ses chansons, les pensées et les paroles jaillies de son cœur.

Mais ce talentueux fils de l’Arménie, était aussi un grand philanthrope et un
grand patriote.

Son esprit était d’une très grande profondeur et son art était
proportionnellement égal à cette profondeur d’esprit. C’est avec cette même
finesse d’esprit qu’il vécut dans le même amour de la France et de l’Arménie.
Charles Aznavour était de ce fait le symbole si particulier de l’union de nos
deux peuples.

Il vivait à l’unisson de sa patrie et de son peuple. Partageant les difficultés de sa
patrie d’origine, il savait lui témoigner son soutien. Il vivait et se réjouissait de
ses progrès. Parmi ses innombrables compositions, certaines d’entre
elles consacrées à l’Arménie et aux saints martyrs du Génocide de 1915,
témoignent de son dévouement au peuple arménien.

Sa magnifique interprétation du chant intitulé « Ave Maria » demeurera
également comme l’expression de sa grande foi et de son amour pour Dieu.

En tant que serviteur des Arts, Aznavour a toujours eu à cœur d’utiliser un
langage accessible à tous, plein de messages d’une très grande limpidité.
En professant ces valeurs communes à l’ensemble de l’humanité, il a aussi
contribué à diffuser le message de paix et de concorde légué par le Christ.

Notre « Grand Charles » laisse une empreinte magnifique dans l’histoire et son
souvenir demeurera éternellement dans nos cœurs.

Aujourd’hui, il entre de plein pied dans l’Eternité.

Cette empreinte est un profond sillon béni par Dieu dans l’immense champ des
valeurs universelles. Aujourd’hui, comme fils de sa nation et de l’humanité
entière, paré de son œuvre, qu’il prenne son envole vers le ciel pour y
rencontrer son créateur, conformément à cette parole du Seigneur « Venez, vous
qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé
dès la fondation du monde » (Matthieu. 25-32).

Très chers fidèles et amis,

Du plus profond de nos cœurs, prions pour que le Seigneur miséricordieux reçoive dans les cieux l’âme de Charles Aznavour qui vient de s’endormir.

Qu’il lui accorde la félicité et le repos pour son âme.

Et que le saint Esprit consolateur apaise les cœurs endeuillés des membres de la famille Aznavour et de tous leurs amis.

Tous ensemble, élevons notre prière vers le Seigneur pour lui demander le repos de l’âme de Charles Aznavour. Amen.

Paris le 6 octobre 2018

par Ara Toranian le samedi 6 octobre 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés