Soutenez Armenews !
EUROPE Rubrique

Erevan rejette les critiques du groupe de centre droit européen


Les dirigeants politiques arméniens ont riposté jeudi aux tweet de Donald Tusk, président d’une coalition de partis européens de centre-droit qui les a accusés de réprimer les opposants politiques et de faire reculer la démocratie.
Donald Tusk, le président du Parti populaire européen (PPE), a tweeté mercredi que le groupe de coordination paneuropéen est « préoccupé par les nombreux cas de recul de la démocratie en Arménie ».
« Nous appelons les autorités arméniennes à s’abstenir de faire pression sur l’opposition », a-t-il écrit sans spécifier aucun de ces cas.
Dans un autre tweet, M. Tusk a également (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés