HOMMAGE Rubrique

La Tour Eiffel au rythme de Charles Aznavour hier soir


Elle avait dans la journée proposé aux élus parisiens « qu’un lieu de la capitale rende hommage à Aznavour en portant son nom », expliquant que son œuvre « a inspiré et inspirera encore des générations ». Puis la maire Anne Hidalgo l’avait annoncé assez tardivement sur Twitter et, pourtant, des dizaines de badauds se sont arrêtés le lundi 1er octobre au soir, au pied de la Tour Eiffel, pour rendre un dernier hommage improvisé à Charles Aznavour.

La Dame de Fer illuminée en gris, défilement de portraits du grand artiste et, surtout, diffusion de ses plus grands tubes sur le Pont d’Iéna à Paris. « On est là pour communier, pour se rassembler », lance Tania, adoubée par l’une de ses amies, une touriste australienne : « Bien sûr que je le connaissais, je pense qu’il était connu partout. Ca m’a rendu triste d’apprendre son décès, c’était une légende, comme Johnny ».

Et voilà qu’elle s’extasie alors que les premières paroles de la Bohème retentissent... « Je vous parle d’un temps, que les moins de 20 ans, ne peuvent pas connaître... » A droite de la Seine, un enfant de 4 ans passe avec ses parents : « Maman, il est mort parce qu’il a trop chanté ? », demande le petit Maxence. Au contraire, c’est probablement cette soif de musique, de mots et d’accords qui a fait, qu’à 94 ans, il continuait de monter sur scène pour nous enchanter. Les notes s’enchaineront ensuite pendant une vingtaine de minutes, finissant leur route haut dans le ciel.

<span class="caps">JPEG</span> - 79.4 ko

Texte et photos : Claire Barbuti

A revoir, notre Facebook Live de l’événement d’hier soir, à partir de 21h30 :

par Claire le mardi 2 octobre 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés