ARMENIE

Des proches d’ex-présidents privés de passeports diplomatiques


Des dizaines de proches des anciens présidents Serge Sarkissian et Robert Kotcharian seraient parmi les 350 personnes dont les passeports diplomatiques ont été retirés depuis le récent changement de gouvernement.

Une loi arménienne sur le service diplomatique autorise non seulement les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, mais également le président de la république, les membres du gouvernement, les députés, les juges de la Cour constitutionnelle et les membres de leur famille à détenir des passeports diplomatiques pendant leur mandat. Il oblige ces fonctionnaires et leurs proches à restituer les passeports après avoir quitté leurs fonctions.

Cette exigence semble avoir été régulièrement violée par le passé. Mais selon le ministère des Affaires étrangères, 254 passeports diplomatiques arméniens ont été invalidés pour cette raison au cours des derniers mois. Plus d’une centaine d’autres personnes ont rendu ces passeports, qui autorisent leurs titulaires à voyager sans visa dans les États membres de l’Union européenne et dans d’autres pays.

Les médias arméniens ont rapporté que les personnes dépossédées de leurs passeports diplomatiques sont notamment les enfants, petits-enfants, gendres ou belles-filles de Kotcharian et Sarkissian, ainsi que certains de leurs autres proches, et même des attachés de presse.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Tigran Balayan, n’a pas nié la véracité de la liste rapportée, qui inclut également les noms d’autres hauts fonctionnaires à la retraite, notamment l’ancien ministre des Affaires étrangères Vartan Oskanian et l’ancien ministre de la Défense, Vigen Sargsian. « Je ne ferai pas de commentaire », a simplement dit Balayan.

Un porte-parole de Levon Ter-Petrosian, un autre ancien président qui a dirigé l’Arménie de 1991 à 1998, a insisté sur le fait que lui et sa famille n’avaient pas de passeport diplomatique depuis une vingtaine d’années.

« Le président Ter-Petrosian et son épouse Lyudmila Ter-Petrosian ont eu des passeports diplomatiques pendant sa présidence », a expliqué Arman Musinian. « Deux mois après sa démission en 1998, le ministre des Affaires étrangères, Vartan Oskanian, avait demandé leur reddition dans une lettre, ce que le président Ter-Petrosian et Mme Ter-Petrosian ont fait. »

Le quotidien « Hraparak » a rapporté en début de semaine dernière que son passeport diplomatique avait également été perdu par Henrikh Mkhitaryan, footballeur arménien qui joue actuellement pour le club anglais Arsenal. La mère de Mkhitaryan, Marina Tashchian, a par la suite déclaré aux médias qu’il avait rendu son passeport cet été.

par Claire le lundi 1er octobre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés