PARIS

La Quinzaine du cinéma francophone 2018 met le cinéma arménien à l’honneur


du 1 octobre 2018 au 9 octobre 2018 - Centre Wallonie-Bruxelles à Paris

Festival annuel non compétitif, cette 27e édition met le cinéma arménien à l’honneur. La Quinzaine est aussi l’occasion de découvrir une sélection de courts et longs métrages, fictions et documentaires inédits en avant-première, en provenance du Sud et du Nord de l’espace de la Francophonie. Découvrez vingt films en treize séances, émanant de huit pays : Arménie, Rwanda, France, Belgique, Mali, Luxembourg, Etats-Unis et Tunisie.

Comes Chahbazian présente ses documentaires : Ici-bas, tourné à Erevan en 2010, vingt ans après la chute de l’empire soviétique, et Rhythm&Intervals, récompensé au Festival Filmer à tout prix, qui suit au plus près le jeune violoncelliste Sevak. Le grand documentariste Artavazd Pelechian est évoqué par le portrait inédit réalisé par Vincent Sorrel.

Serge Avédikian présente son court métrage d’animation, Chienne d’histoire, Palme d’or à Cannes en 2010, et le premier long métrage qu’il a coréalisé et interprété, Le Scandale Paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste soviétique.

La Quinzaine est aussi l’occasion de découvrir une sélection de courts et longs métrages, fictions et documentaires inédits en avant-première, en provenance du Sud et du Nord de l’espace de la Francophonie. Découvrez vingt films en treize séances, émanant de huit pays : Arménie, Rwanda, France, Belgique, Mali, Luxembourg, Etats-Unis et Tunisie.

La question de l’identité sous-tend toute cette édition, avec des interrogations sur les racines et le respect des traditions, avec une attention à l’Autre et l’acceptation des différences, qu’elles soient sociales ou intimes.
Ainsi, les deux soldats perdus dans la forêt tropicale rwandaise de The mercy of the jungle de Joël Karekezi, la jeune danseuse et son père dans Girl de Lukas Dhont (Caméra d’or, Queer Palm Prix Fiprescie, Prix d’interprétation Un Certain Regard, Cannes 2018), le voyageur étranger et les paysans dans Gutland de Govinda Van Maele, les parents et Sami dans Mon cher enfant de Mohamed Ben Attia (sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2018). Autant de héros du quotidien au destin extraordinaire qui aident à comprendre le monde tel qu’il va.

01 > 09 octobre
Salle de cinéma
46 rue Quincampoix
75004 Paris

https://www.cwb.fr/agenda/27e-quinzaine-du-cinema-francophone

par Stéphane le vendredi 28 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés