ARTSAKH Rubrique

Nagorny-Karabakh : des exercices militaires rendent furieux l’Azerbaïdjan


Bakou, 25 sept 2018 (AFP) - L’Azerbaïdjan a condamné mardi la conduite
d’exercices militaires dans la région contestée du Nagorny-Karabakh, contrôlée
par l’Arménie et disputée par Bakou, à la veille de pourparlers devant avoir
lieu entre les deux pays à l’ONU.
Ces manœuvres militaires aériennes, qui se tiendront jusqu’à vendredi,
visent notamment à améliorer la formation des pilotes, selon le ministre de la
Défense de la république séparatiste.
Bakou a averti que son armée abattrait tout avion s’approchant de ses
positions, dénonçant des « provocations » visant à accroître les tensions dans
la région.
"Toute responsabilité concernant de possibles pertes reposera entièrement
sur les dirigeants politiques et militaires de l’Arménie", a affirmé le
ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué.
Un représentant du Nagorny-Karabakh a de son côté affirmé qu’il y aurait
une riposte en cas de "menace ou comportement agressif de la part de
l’Azerbaïdjan« . »Lors de nos exercices militaires, nous ne sortons jamais de l’espace
aérien de notre pays, contrairement à l’Azerbaïdjan", a assuré à l’AFP David
Babaïan, un porte-parole des dirigeants de la région séparatiste.
Bakou et Erevan se déchirent depuis la fin des années 1980 sur la question
de cette région à majorité arménienne qui a proclamé son indépendance de
l’Azerbaïdjan en 1991, après une guerre sanglante entre forces
azerbaïdjanaises et karabatistes soutenues par l’Arménie.
Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais les tirs et les affrontements
sur la ligne de front restent fréquents et font régulièrement des victimes.
Deux soldats ont été tués la semaine dernière lors de nouveaux
affrontements, selon les autorités séparatistes et arméniennes.
Les tensions se sont aggravées avec l’arrivée au pouvoir en Arménie de
Nikol Pachinian à l’issue d’un mouvement de protestation de grande ampleur au
mois de mai.
"Étant donné l’instabilité interne et les incertitudes en Arménie, nous ne
pouvons exclure que les dernières décisions du nouveau Premier ministre
arménien visent à transformer la situation en confrontation militaire", a
affirmé mardi le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Elmar
Mammadyarov.
Ces exercices militaires interviennent alors que l’Azerbaïdjan et l’Arménie
doivent se retrouver mercredi à New York, lors de l’assemblée de l’ONU, pour
des pourparlers sur le Nagorny-Karabakh.
La communauté internationale ne reconnaît pas l’indépendance du
Nagorny-Karabakh qui officiellement fait toujours partie de l’Azerbaïdjan.

par Ara Toranian le mardi 25 septembre 2018
© armenews.com 2019